National | Media Release

Time for Western Premiers to “Do The Right Thing” Regarding Agristability

Swift Current, SK—The National Farmers Union (NFU) is urging the western conservative premiers in Saskatchewan and Alberta to put aside the political posturing and “do the right thing” in order to get crucially needed aid to drought-stricken farmers. The NFU is urging the premiers to accept federal offers to increase coverage within the AgriStability program and make it more widely accessible.

“The lack of moisture has combined with higher-than-average temperatures to put many farmers and ranchers in a desperate situation,” says Stewart Wells, farmer and NFU Vice President. He explained that the Federal government has offered to increase money available through the AgriStability program—raising the compensation rate from 70 percent to 80. A key stumbling block for some provinces is contributing their share of federal-provincial funding.  In addition to increased coverage, the Federal Government is still open to changes to allow late enrollment in the program.

Wells concluded: “We need to enable more farmers to benefit from these programs and we need to more fully cover the staggering losses caused by heat and drought. It is merely political posturing which is holding the western premiers back, and their inaction comes at the expense of the farmers and ranchers in their respective provinces.  It is now time to stop playing politics and do the right thing for farmers and ranchers in every province.”

— 30 —

For more information, please contact:

Stewart Wells, NFU V.P. of Operations:               (306) 773-6852   toews.wells@sasktel.net

Darrin Qualman, NFU Dir. of Climate Policy:      (306) 230-9115   qualman@nfu.ca

C’EST LE TEMPS QUE LES PREMIERS MINISTRES DE L’OUEST « FASSENT CE QUI S’IMPOSE » EN CE QUI À TRAIT À L’AGRI-STABILITÉ

Swift Current, SK—L’Union nationale des fermiers (UNF) exhorte les premiers ministres conservateurs de l’Ouest, en Saskatchewan et en Alberta, de mettre de côté les manœuvres politiques et de « faire ce qui s’impose » afin d’obtenir l’aide essentielle nécessaire pour aider les fermiers touchés par la sécheresse. L’UNF exhorte les premiers ministres d’accepter les offres du fédéral pour augmenter la couverture dans le programme Agri-Stabilité et de le rendre largement accessible.

« Le manque d’humidité s’est allié aux températures dépassant la moyenne pour mettre plusieurs fermiers et éleveurs dans une situation désespérée, » déclarait Stewart Wells, fermier et vice-président de l’UNF. Il expliquait que le gouvernement fédéral a offert d’augmenter les sommes de secours en cas de sécheresse et rendues disponibles par l’entremise du programme Agri-Stabilité en augmentant le taux de compensation de 70 à 80 pourcent. Une grosse pierre d’achoppement pour certaines provinces, c’est de contribuer leur part du financement fédéral-provincial. En plus d’augmenter la couverture, le gouvernement fédéral est encore ouvert aux changements afin de permettre une adhésion tardive au programme.

Wells concluait : « Il faut faire en sorte que plus de fermiers puissent profiter de ces programmes et couvrir plus complètement les pertes énormes causées par la chaleur et la sécheresse. C’est juste la politicaillerie qui fait hésiter les premiers ministres de l’Ouest ; les fermiers et les éleveurs font les frais de cette inaction dans leurs provinces respectives. Le temps est maintenant venu d’arrêter les jeux politiques et d’agir correctement pour aider les fermiers et les éleveurs dans chaque province. »

— 30 —

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Stewart Wells, V-P des opérations de l’UNF:

(306) 773-6852       toews.wells@sasktel.net

Darrin Qualman, Directeur des politiques climatiques de l’UNF :

(306) 230-9115       qualman@nfu.ca

Translation supported by Heritage Canada

Back to Top