Nationale | Actualité

Honorer les luttes pour la souveraineté alimentaire et les droits : Journée internationale des luttes paysannes, le 17 avril 2023

Depuis 1996, les paysans et les fermiers autour du monde se rappellent du massacre à Eldorado do Carajás, au Brésil, où dix-neuf paysans sans terre ont été assassinéspour avoir défendu leurs droits fonciers (à la terre) protégés par la loi au Brésil. Des décennies plus tard, des paysans, des fermiers, des travailleurs agricoles, des peuples autochtones et autres populations rurales organisant La Via Campesina continuent à se rejoindre dans l’esprit de la justice et de la solidarité. Nous soulignons cette Journée internationale des luttes paysannes du 17 avril en honorant les luttes des paysans, des fermiers, des travailleurs agricoles et des peuples autochtones qui défendent nos droits.

Alors que les crises du climat et de la biodiversité menacent l’avenir de l’humanité, et que les paysans et les fermiers dans plusieurs régions du monde font face à des sécheresses dévastatrices et à des inondations catastrophiques, l’UNF travaille avec ses alliés pour   renforcer les pratiques agroécologiques et les solutions avancées par les fermiers en opposition aux solutions fausses mises de l’avant par les corporations agro-industrielles. Afin d’effectuer ce pas de géant, ce saut quantique vers un système alimentaire plus écologiquement juste, nous savons que nous devons mettre à défi les crises sociales de l’oppression, de l’injustice et rebâtir les relations entre nous.

Nous reconnaissons que, en tant que fermiers, nous avons une responsabilité unique de bâtir des relations et d’honorer les traités avec les peuples autochtones. Nous dépendons de leurs territoires pour notre subsistance et notre survie. Nous sommes en solidarité avec les communautés autotochtones qui résistent l’extraction des ressources dans leurs territoires et leurs nations et nous appuyons la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DDPA).

À l’intérieur du Canada, nous appuyons les demandes de justice de la part des travailleurs migrants . Nous reconnaissons et cherchons à mettre au défi la discrimination systèmique, le racisme et l’inégalité qui sont inhérents au Programme des travailleurs agricoles saisonniers (PTAS) et autres Programmes des travailleurs étrangers temporaires. Valoriser les travailleurs migrants en tant qu’êtres humains et comme membres intégrés de nos communautés dont les talents et les capacités sont au cœur d’un système alimentaire dynamique et socialement équitable.

Nous rappelons au gouvernement canadien ses obligations internationales pour s’assurer que les entreprises transnationales qui opèrent dans les communautés rurales, que ce soit autour du monde ou chez-nous, ne violent pas les droits des paysans, des familles fermières et des peuples autochtones.

En tant qu’organisation, nous réaffirmons notre engagement de lutter pour une politique agricole qui s’aligne avec les droits enchâssés dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans (UNDROP). En tant que membres de La Via Campesina, nous exhortons notre gouvernement de mettre en œuvre UNDROP, qui fut approuvée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 2018. En plus du droit de conserver, d’échanger et de vendre des semences conservées à la ferme et le droit d’avoir accès à la terre et aux ressources naturelles, les dispositions de la Déclaration enchâssent le droit des producteurs de denrées alimentaires de participer au développement et à l’exécution de tous les programmes qui les affectent, le droit à l’information pertinente à tous les aspects de l’agriculture, le droit à la santé, y compris le droit de refuser du travail dangereux, et plus encore. Elle reconnaît également le besoin que les pays appuient les fermiers en faisant une transition vers une agriculture respectueuse du climat et à faibles intrants.

L'UNDROP reconnait les paysans et les fermiers comme étant des gens pleinement engagés dans l’action politique qui ont le droit à des moyens d’existence dignes, quelque chose pour lequel nous continuons à nous battre au Canada et à l’échelle internationale.

Partout au monde, des fermiers, des paysans, des travailleurs agricoles et des peuples autochtones luttent contre l’extraction des ressources et la cupidité des entreprises transnationales qui subordonnent tous les systèmes de vie et les toutes les relations en faveur du profit. Nous sommes en solidarité avec tous ceux et celles qui luttent pour la santé et une vie florissante pour tous les peuples et la Terre nourricière.

30 années de luttes, d’espoir et de solidarité collective !

#17avril2023 #UNDROP #RésistancePaysanne #ArrêtezDeNousTuer #StopRépression

Pour en savoir plus sur La Via Campesina, visitez viacampesina.org/fr/