National | Communiqué de presse

La NFU est solidaire des agriculteurs indiens qui protestent contre les nouvelles lois agricoles

L'Union nationale des agriculteurs est solidaire des agriculteurs indiens, qui continuent de protester contre les nouvelles lois agricoles officiellement adoptées en septembre. Cette réforme de l'agriculture sapera effectivement les prix garantis que les agriculteurs reçoivent grâce à l'achat par le gouvernement de cultures de base et les ouvrira à l'exploitation par de grandes entreprises. Des dizaines de milliers d'agriculteurs indiens protestent, exigeant que ces réformes soient annulées ou qu'une nouvelle loi soit introduite pour leur garantir un prix minimum pour leurs récoltes. «Au Canada, nous reconnaissons que la lutte des agriculteurs indiens est similaire à notre propre lutte. Nous les soutenons dans leur droit de manifester et dans leur appel à une politique agricole qui soutienne les millions de petits agriculteurs qui cultivent des aliments en Inde », a déclaré la présidente de la NFU, Katie Ward.

Alors que la diminution du revenu agricole net atteint un niveau de crise pour les agriculteurs du monde entier et aussi au Canada, les agriculteurs canadiens comprennent la nécessité d'une réglementation gouvernementale qui fonctionne pour les agriculteurs plutôt que pour ceux qui prennent des profits aux dépens des agriculteurs. «Nous avons connu le démantèlement des institutions qui étaient vitales pour le pouvoir de négociation et, par extension, les revenus des agriculteurs canadiens», a déclaré le vice-président de la NFU Stewart Wells. «Par exemple, la perte du système de commercialisation à guichet unique pour les porcs dans les années 1990. et plus récemment la destruction de la Commission canadienne du blé, entre autres.

En raison de la perte du système de commercialisation à guichet unique pour les porcs, des milliers d'agriculteurs canadiens ne pouvaient plus élever de porcs parce qu'ils ne pouvaient pas accéder au marché sans contrat. Le passage intentionnel à la production industrielle de porcs a laissé ce secteur entièrement intégré verticalement et dominé par seulement trois entreprises de transformation de la viande. Les prix sont régulièrement inférieurs au coût de production. L'industrie est fortement dépendante des filets de sécurité du gouvernement pour surmonter le marché très volatil. C'est une industrie désormais largement dépourvue d'agriculteurs familiaux. Le changement dans l'élevage porcin au Canada a été rapide et brutal pour les agriculteurs familiaux élevant des porcs - un résultat direct de la politique agricole visant à aider les entreprises plutôt que les agriculteurs.

Bien que la situation des agriculteurs indiens soit très différente de celle des agriculteurs canadiens à bien des égards, il est clair que les politiques agricoles qui servent à saper les moyens de subsistance des agriculteurs pour faire de la place aux grandes entreprises pour en tirer profit auront des conséquences dévastatrices pour les millions de petits agriculteurs et leurs familles. .

La sécurité alimentaire de l'Inde est menacée, car les nouvelles lois feront passer son économie agricole de la «production alimentaire» pour les populations à la «production de produits de base» pour le commerce et l'exportation. Les agriculteurs s'endettent et prennent plus de risques dans un système d'agriculture contractuelle. Les nouvelles lois lèveront l'interdiction de thésauriser les aliments par les entreprises, ce qui leur permettra de tirer parti des hauts et des bas de la production en faisant grimper les prix des consommateurs en période de pénurie et en baissant les prix pour les agriculteurs en période d'abondance.

«Les agriculteurs n'ont pas demandé cette réforme et ce n'est pas dans leur intérêt. Les impacts seront dévastateurs et de grande portée. La NFU du Canada soutient les agriculteurs indiens dans leur opposition à ces réformes », a déclaré Ward,« Nous nous opposons à la suppression des manifestations démocratiques qui ont lieu en Inde cette semaine. Nous soutenons les agriculteurs indiens et leur droit de protéger leurs moyens de subsistance en protestant contre l'imposition de ces lois injustes.

-30-

En savoir plus: Document d'information sur la déclaration de la NFU en solidarité avec les agriculteurs indiens

Pour la disponibilité des médias uniquement:

Katie Ward, présidente de la NFU: 613-797-0601
Stewart Wells, 2e vice-président de la NFU: 306-773-6852

Pour plus d'informations s'il vous plaît email nfu@nfu.ca

Retour au sommet