National | Des lettres

Lettre au Premier ministre exhortant le Canada à ne pas signer le nouvel accord ALENA dans sa forme actuelle

le 29 novembre 2018

Le très honorable Justin Trudeau, cp, député,
Premier ministre du Canada
Chambre des communes
Ottawa, ON K1A 0A6

Monsieur le Premier ministre,

Re: NFU exhorte le Canada à ne pas signer le nouvel accord ALENA le novembre prochain 30, 2018

Le Syndicat national des cultivateurs (NFU) exhorte le Canada à ne pas signer le nouvel accord de l'ALENA à Buenos Aires le 30 de novembre, comme prévu. Récemment, il est apparu que le texte publié contenait des clauses concernant le pouvoir de fixation des tarifs des produits laitiers, différentes de celles convenues par les négociateurs canadiens. En outre, nous avons entendu dire que le Canada n'était pas d'accord avec la désignation de l'accord «USMCA». La signature d'un accord commercial est une loi importante, qui met en œuvre des engagements qui affecteront l'avenir du Canada, y compris les moyens de subsistance de nos agriculteurs et la capacité des jeunes à devenir agriculteurs. Le fait qu'un texte final négocié de cet accord puisse ne pas exister ou n'a pas été rendu public est une affaire très grave.

En plus de notre grave inquiétude quant à la signature d'une version non approuvée ou d'un document final non publié, le NFU s'inquiète des impacts sur les agriculteurs et le système alimentaire du nouvel accord ALENA ou Accord États-Unis-Mexique-Canada (USMCA). Cela endommagerait gravement notre système de gestion de l'offre, qui fait l'envie des producteurs laitiers en difficulté aux États-Unis et dans le monde. L'accord compromettrait également le système de contrôle de la qualité qui est à la base de la réputation internationale du Canada pour ses exportations de céréales de qualité supérieure, et permettrait aux entreprises d'exercer une influence indue sur notre système d'enregistrement des semences. Avec le processus de renégociation en cours de l'USMCA à compter de la sixième année, nous pensons que la dynamique de telles discussions pourrait accélérer la destruction de nos systèmes de gestion de l'offre, de classement des grains et d'enregistrement des semences.

De plus, nous sommes préoccupés par le paragraphe qui engage le Canada à collaborer avec les États-Unis et le Mexique à l’OMC pour saper les programmes agricoles d’autres pays. Article 3.3 de l'USMCA: Coopération internationale: «Les parties collaboreront au sein de l'Organisation mondiale du commerce pour promouvoir une plus grande transparence et améliorer et développer davantage les disciplines multilatérales relatives aux trois piliers du commerce agricole (soutien interne, concurrence à l'exportation et accès aux marchés). L'article 3.3 indique qu'en signant l'USMCA, le Canada s'attaquera au soutien interne d'autres pays dans le cadre d'une réforme fondamentale qui place les marchés et la concurrence avant les moyens de subsistance et la communauté.

Par conséquent, nous vous exhortons à ne pas autoriser la signature du nouvel accord NAFTA / USCMA le 30 de novembre à Buenos Aires.

Cordialement,

[signé]

Katie Ward, présidente
Union Nationale des Fermiers

CC Hon. Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères

Retour au sommet