National | Des lettres

Fonds de traitement d'urgence: NFU Input

21 mai 2020

Mémo à: Table ronde / Table ronde (AAC / AAC)

AAC - COVID-19 - Groupe de travail industrie-gouvernement

De: Katie Ward, présidente de la NFU

Objet: Fonds de traitement d'urgence

Lors de la conférence de presse du ministre Bibeau le 5 maith, la NFU a été ravie d'apprendre que le Fonds de traitement d'urgence de 77.5 millions de dollars serait alloué à l'adaptation et à la modernisation des usines de transformation de la viande sous-équipées ou fermées. En réponse à une question d'un journaliste, le ministre a déclaré que les critères d'admissibilité n'étaient pas encore finalisés, mais l'idée est d'augmenter la capacité de transformation au Canada tout en protégeant les travailleurs, de garantir la sécurité alimentaire et d'améliorer le contrôle de la capacité de transformation de la viande. Elle a déclaré que le gouvernement cherchait des résultats pour la capacité de transformation des aliments à servir le marché intérieur. Enfin, dans le partage des coûts avec les provinces, la part du gouvernement fédéral sera plus élevée pour les petites usines et plus faible pour les grandes usines.

Nous aimerions poursuivre en demandant une mise à jour sur les discussions concernant les critères d'éligibilité et les détails de toutes les décisions prises à ce jour.

La NFU est très intéressée à développer la capacité des abattoirs et la capacité de transformation de la viande dans les petites usines du pays afin d'améliorer la sécurité alimentaire des Canadiens, de desservir les marchés locaux et régionaux, de fournir un accès rapide et économique aux installations pour les agriculteurs leur permettant de répondre à la demande accrue. des consommateurs canadiens et de réduire les coûts et les distances de transport du bétail pour des raisons économiques et de bien-être animal. Les éleveurs de bétail de l'UNF ont identifié les priorités de financement suivantes pour renforcer et accroître la capacité de transformation à plus petite échelle au Canada:

  • Aide à la transition vers de nouveaux opérateurs, pour favoriser la continuité du service lors de la vente ou de la réouverture des installations, comme
    • Assistance pour la mise à niveau et la rénovation des installations pour répondre aux besoins actuels
    • Aide à la navigation dans les réglementations de sécurité alimentaire
    • Bourses pour soutenir la formation du personnel
  • Accélérez le renouvellement des licences afin que les installations fermées puissent rouvrir rapidement. Envisagez de créer un régime d'autorisation d'urgence pour les opérations à faible risque qui desservent les petits marchés locaux.
  • Embaucher et former plus d'inspecteurs provinciaux et fédéraux pour maximiser la capacité des petites usines.
  • Soutien à plus de bouchers - telles que la formation, l'aide aux bouchers retraités pour retourner au travail.
  • Fournir une assistance pour la conformité aux exigences réglementaires coûteuses telles que l'élimination des MRS.

Nous réitérons également que le fonds de 77 millions de dollars ne devrait être alloué qu'aux petites et moyennes entreprises desservant les marchés intérieurs. JBS et Cargill sont parmi les sociétés les plus riches du monde et ne devraient pas être subventionnées par le contribuable canadien.

Nous attendons avec impatience plus de détails et de bonnes nouvelles sur l'expansion de notre capacité de transformation locale et régionale pour servir les éleveurs de bétail du Canada d'un océan à l'autre.

Cordialement,

Katie Ward, présidente de la NFU