National | Communiqué de presse

NFU décrit les priorités pour le prochain cadre stratégique

La National Farmers Union (NFU) a fait part de ses priorités pour le prochain cadre stratégique fédéral-provincial-territorial pour l'agriculture dans une lettre envoyée aux ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l'Agriculture avant leur conférence annuelle de juillet. L'établissement des priorités pour le prochain cadre stratégique (CNP), successeur du Partenariat canadien pour l'agriculture, d'une durée de cinq ans, est au centre de cette réunion, qui se tiendra virtuellement le 15 juillet.

La NFU exhorte les ministres à remédier avec sagesse et équité aux faiblesses du système alimentaire rendues visibles par la pandémie, à inverser la perte de biodiversité dans nos paysages agricoles, à réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre provenant de l'agriculture et à aider les agriculteurs à s'adapter à la crise climatique, à reconstruire la prospérité rurale en luttant contre les inégalités l'allocation des revenus agricoles et du revenu net, et remédier à la perte alarmante des agriculteurs en rendant l'agriculture à la fois possible et attrayante pour la prochaine génération. 

« Le NPF est un outil clé de la politique agricole », a déclaré Katie Ward, présidente de la NFU. « Cet investissement de 3 milliards de dollars sur cinq ans, ainsi que les programmes de gestion des risques commerciaux (GRE), permettent aux gouvernements de façonner notre système alimentaire et agricole. Le Canada fait face à de multiples crises qui affectent l'agriculture, et de bons programmes feront une différence positive.

« Nous avons demandé aux ministres de déterminer quelles priorités fourniront les meilleurs résultats pour notre système alimentaire, nos agriculteurs et le public canadien, et d'utiliser des indicateurs et de fixer des objectifs de réussite qui aideront l'agriculture à servir le bien commun », a ajouté Ward. « Alors que les gouvernements ont principalement mesuré le succès par la croissance des exportations, nous recommandons que le NPF utilise d'autres indicateurs pour refléter l'éventail des problèmes qui doivent être résolus. »

Les priorités de la NFU pour la NPF comprennent l'augmentation de la capacité des infrastructures pour le traitement, le stockage, le transport et la distribution locaux, régionaux et nationaux ; promouvoir l'innovation et le partage des connaissances menés par les agriculteurs ; le maintien de la gestion de l'offre, y compris le soutien aux possibilités alternatives de production et de transformation ; aider les agriculteurs à atténuer les risques liés aux changements climatiques et à s'y adapter en fixant des objectifs de réduction des émissions de GES, en finançant de nouveaux programmes agroenvironnementaux et en établissant une Administration canadienne de la résilience agricole; renforcer la confiance du public dans le système alimentaire en réglementant et en promouvant les pratiques agricoles respectueuses de l'environnement qu'exige une proportion croissante de consommateurs ; veiller à ce que les programmes de GRE soient accessibles, pertinents et équitables, utiles pour les exploitations de différentes tailles et systèmes de production, et soutenir l'accès à la terre pour les nouveaux et jeunes agriculteurs et les groupes marginalisés. 

« Nous encourageons nos ministres de l'Agriculture à utiliser le prisme du bien commun, de la durabilité et de la résilience lors de l'évaluation de chaque élément du prochain cadre stratégique », a conclu Ward. « Nous attendons avec impatience une orientation positive qui aidera les agriculteurs et le Canada dans son ensemble. »

- 30 -

Pour plus d'informations:

Katie Ward, présidente de la NFU: (613) 797-0601

Lire l' Lettre de la NFU aux ministres de l'Agriculture 

Retour au sommet