National | Communiqué de presse

Le National Farmers Union demande instamment que des mesures soient prises pour mettre fin à la violence sexiste

(Perth, Ont.) - À l'occasion de la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence sexiste du Canada, le Syndicat national des agriculteurs (NFU) se souvient des 14 jeunes femmes qui ont été brutalement assassinées à l'École Polytechnique de Montréal dans un acte odieux de violence sexiste le 6 décembre 1989 La NFU reconnaît les niveaux disproportionnés de violence dirigée contre les femmes et les personnes LGBTQ2, en particulier les femmes et les filles autochtones, les femmes de couleur, les femmes handicapées et les femmes vivant dans les zones rurales et reculées.

Nous nous joignons à la dénonciation de la violence fondée sur le sexe au Canada et dans le monde en participant aux 16 Days of Activism against Gender-Based Violence, la campagne internationale annuelle allant de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes (novembre 25) jusqu'aux droits humains mondiaux. Jour (décembre 10). Ces 16 Days sont l'occasion de s'unir et d'agir en tant qu'individus et communautés pour éliminer la violence à laquelle sont confrontées les femmes et les filles.

Nous exigeons qu'il soit mis fin à la violence sexiste, ainsi qu'à la violence environnementale et à la violence économique, car celles-ci sont inextricablement liées. Avec nos partenaires de La Via Campesina, l'organisation internationale des paysans, nous pensons que la violence subie par les femmes rurales est liée à des méthodes de production abusives, et que dans le contexte du patriarcat, la violence basée sur le genre est utilisée pour déposséder les femmes productrices d'aliments. Les femmes ont semé la lutte pour la souveraineté alimentaire et sont les gardiennes des connaissances ancestrales en matière de production alimentaire et de conservation de la biodiversité, des semences et de l'eau. La NFU rend hommage à la vie de nombreuses femmes défenseures de la terre et de l'eau qui ont été blessées ou ont perdu la vie en travaillant à protéger les terres qui nous nourrissent toutes.

Nous appelons tous les gouvernements à agir maintenant pour éliminer les actes de féminicide et autres violences basées sur le genre. Nous demandons un financement pour les refuges pour femmes, les maisons d'intervalle, les services d'intervention en cas de crise et d'autres agences qui soutiennent les femmes et les personnes LGBTQ2 touchées par la violence sexiste et qui s'efforcent d'éliminer la violence sexiste. Nous encourageons tout le monde à se joindre aux vigiles et aux actions d'aujourd'hui dans leurs communautés pour honorer ceux qui ont souffert ou sont morts à la suite de ces violences, et à continuer à œuvrer pour éliminer chaque jour toutes les formes de violence sexiste.

- 30 -

Pour en savoir plus :
Coral Sproule, présidente des femmes de la NFU: (613) 464-8945

Si vous ou quelqu'un que vous connaissez est en danger de violence basée sur le genre, l'aide est disponible à partir des ressources énumérées à https://www.nfu.ca/help/

Retour au sommet