National | Communiqué de presse

Communiqué de presse : La Nationale des Fermiers demande une enquête sur le prix des engrais

Rodney, ON – “Les prix des engrais ont grimpé en flèche au cours des six derniers mois, et nous voulons savoir pourquoi”, a déclaré Don Ciparis, président de la Nationale des Fermiers-Ontario.

“Les prix des engrais pour mon exploitation ont augmenté de 144 à 220 % entre le 7 avril et le 13 décembre de l’année dernière. Tout cela est tout simplement scandaleux. Nous pensons que la seule façon d’aller au fond de ces augmentations de prix est qu’un organisme indépendant tel que la commission de l’agriculture de la Chambre des communes enquête sur tous les facteurs qui contribuent à l’augmentation des prix des denrées alimentaires.
le prix des engrais au Canada”.

Le jeudi 13 janvier, Katie Ward, présidente nationale de l’UNF, a écrit au président de la commission de l’agriculture pour lui demander une telle enquête “au plus vite”.

“Bien sûr, nous avons tous entendu parler des problèmes de la chaîne d’approvisionnement, des problèmes COVID et des augmentations relativement faibles du coût du gaz naturel. Mais lorsque les fermières sont confrontées à ces problèmes, leur revenu net diminue, au lieu d’augmenter”, a déclaré Dean Harder, membre de l’UNF Manitoba. “Lorsque les fabricants d’engrais rencontrent les mêmes problèmes, leurs revenus semblent devoir doubler. Il y a quelque chose qui ne va pas dans ce tableau, et cela pourrait se résumer à un simple profit.”

“L’UNF a précédemment montré comment les entreprises d’engrais peuvent manipuler leurs coûts et leurs charges pour augmenter leurs bénéfices au détriment des fermières. La seule différence constante entre 2020 et 2021 est que le prix des céréales a augmenté. Il semble évident que le manque de concurrence dans le secteur des engrais permet aux entreprises d’augmenter leurs prix pour égaler ou dépasser les prix des produits de base, indépendamment de leurs structures de coûts internes “, a ajouté Doug Scott, membre du conseil d’administration de l’UNF de l’Alberta. “Les fabricants d’engrais engrangent des bénéfices exceptionnels, tandis que les fermières sont confrontées à une augmentation massive des coûts après que nombre d’entre elles n’ont pas produit beaucoup de récoltes en 2021 en raison de la sécheresse. Cette injustice doit cesser.

– 30 –

Contact

Don Ciparis : (519)785-0001 ou (519) 615-5366 (portable), donciparis@gmail.com
Dean Harder : (204) 797 6388 dean@mts.net
Doug Scott : (780) 358-2376, drmscot@gmail.com

Lettre à la commission