National | Communiqué de presse

Les fermiers et les travailleurs migrants ont besoin d’un appui immédiat pour la saison de croissance 2020

(Saskatoon) - L’Union nationale des fermiers est heureuse de voir la réaction rapide du gouvernement à la perturbation économique qui découle des mesures urgentes mises en place pour ralentir la propagation de la pandémie du COVID-19. De nouveaux programmes d’appui sont déployés pour aider les gens vulnérables durant cette crise. Cependant, nous sommes préoccupés que certains de nos gens les plus vulnérables – les fermiers et les travailleurs migrants qui produisent des récoltes à forte intensité de main-d’œuvre – sont laissés pour compte. Notre sécurité économique dépend du maintien de la capacité de nos fermes à planter et cultiver de la nourriture pour les Canadiens ; les travailleurs agricoles migrants et leurs familles dépendent des salaires gagnés au Canada à chaque année.

Le 17 mars, la frontière canadienne a été fermée à tous les non-citoyens et non-résidents, autres qu’aux citoyens américains – y compris les travailleurs agricoles étrangers. Le 18 mars, des rapports circulaient à l’effet que les frontières pourraient être ouvertes aux travailleurs agricoles étrangers ; cependant, il n’est pas clair si cela comprend des travailleurs de pays autres que les États-Unis. L’UNF demande au gouvernement d’appuyer le retour des travailleurs étrangers participant au Programme des travailleurs agricoles saisonniers ou au Volet agricole, peu importe leurs pays d’origine.

Les travailleurs saisonniers sont essentiels au système alimentaire et agricole du Canada et doivent être autorisés à entrer au pays. Des précautions et des procédures d'isolement appropriées peuvent et doivent être mises en œuvre pour protéger leur propre santé et celle d'autrui. Nous exhortons le gouvernement fédéral à travailler avec le secteur agricole pour développer une solution pour une reprise rapide des entrées par les participants au Programme des travailleurs étrangers temporaires pour l'agriculture primaire.

Le 18 mars, le Canada a suspendu tout voyage non essentiel entre les États Unis et le Canada. Il est concevable que la pandémie du COVID-19 et autres événements imprévus pourraient perturber les importations de denrées alimentaires fraîches qui doivent traverser la frontière. Afin de maintenir la sécurité alimentaire du Canada, il faut s’assurer que les fermes canadiennes qui dépendent des travailleurs saisonniers du Mexique, de l’Amérique centrale, des Caraïbes et d’autres pays puissent continuer à produire.

L’UNF exhorte également le gouvernement à s’assurer que les travailleurs migrants et les organismes qui les appuient soient inclus dans la planificationet la mise en œuvre d’une réponse positive à ce problème urgent. On doit s’occuper de leurs besoins de manières culturellement adaptées de sorte qu’eux et leurs familles soient appuyées durant cette période extraordinaire. L’UNF est solidaire des travailleurs agricoles migrants, de leurs droits et des droits des fermiers paysans autour du monde. En tant que tel, nous faisons remarquer qu’un système juste et sécuritaire pour l’emploi de travailleurs agricoles migrants est possible et qu’il doit faire partie de notre réponse rapide et compatissante envers ceux et celles affectés par la pandémie.

L’Union nationale des fermiers, de concert avec d’autres organisations agricoles, est déterminée à collaborer avec le gouvernement pour assurer l’arrivée et le séjour sécuritaires des travailleurs agricoles étrangers. Sans eux, la saison de croissance 2020 est en péril. Ils sont nécessaires et hautement appréciés sur nos fermes. Nous demandons une réponse rapide qui va permettre aux travailleurs agricoles migrants de venir au Canada dans des conditions qui leur permettent de travailler avec les fermiers canadiens afin de produire les récoltes de cette année.

- 30 -

Pour plus d'informations:

Jennifer Pfenning, membre de la Région 3 de l’UNF (Ontario), Présidente du Groupe de travail sur les travailleurs migrants de l’UNF, jenn@pfenningsfarms.ca; 519-502-2582

Ayla Fenton, membre du CA de la Région 3 de l’UNF (Ontario) : 613-539-3341

Retour au sommet