Les campagnes commerciales de la NFU

Le commerce international est une question importante pour le NFU. La NFU cherche à établir un système de production, de distribution et de commerce des aliments au Canada et dans le monde qui permettrait à tous d’avoir accès à des aliments sains, nutritifs et en quantité suffisante. où les moyens de produire cette nourriture restent entre les mains des paysans, des petits et moyens agriculteurs et des peuples autochtones; que les producteurs de denrées alimentaires reçoivent un rendement juste et adéquat pour leur travail; que la richesse créée dans les zones rurales favorise la sécurité et la prospérité des communautés rurales; que les politiques et les pratiques agricoles protègent et améliorent l'environnement naturel; que chaque pays a le droit d'adopter toutes les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs précédents; et que le commerce international des produits alimentaires est subordonné à tous les objectifs susmentionnés.

Il est important de distinguer le commerce en tant qu'activité économique, la théorie du libre-échange et les accords commerciaux. Le commerce est une partie normale et nécessaire de toutes les sociétés. La théorie du libre-échange a été avancée par certains philosophes du 19ème siècle et repose sur des hypothèses discutables. Les accords commerciaux internationaux (ainsi que les accords d'investissement) créent des règles pour les gouvernements qui vont souvent bien au-delà des échanges commerciaux et limitent la souveraineté démocratique sur un large éventail de questions économiques importantes.

La NFU est un critique et un opposant vocal des accords commerciaux et des accords d’investissement, y compris l’OMC, l’AMI, l’Accord de libre-échange (avec les États-Unis), L'ALENA, AECG, TPP (maintenant appelé CPTPP) et divers accords commerciaux bilatéraux. Ces accords n'abordent pas les véritables objectifs, objectifs et orientations économiques du Canada en termes de participation sociale accrue, d'égalité et de recherche de la paix aux niveaux national et mondial.

La NFU, en tant que membre fondateur de La Via Campesina, a aidé à développer le concept de souveraineté alimentaire comme alternative aux accords commerciaux qui responsabilisent les entreprises et réduisent l'espace démocratique disponible pour la prise de décision publique.

Campagne NFU: CETA
AECG

Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne

Campagne NFU: Partenariat transpacifique
Partenariat transpacifique (TPP)

Un accord au profit des multinationales

Campagne NFU: ALENA
L'ALENA

L'accord de libre-échange nord-américain

USMCA

L'accord États-Unis – Mexique – Canada

Restez au courant des problèmes qui touchent les agriculteurs canadiens.
Recevez les dernières nouvelles de l'UNF dans votre boîte aux lettres!
S'abonner