National | Communiqué de presse

La NFU remercie les producteurs de semences après que le vote confirme l'autodétermination et l'indépendance

Le jeudi 27 août était le dernier jour de la période de vote en ligne de six semaines au cours de laquelle les membres de l'Association canadienne des producteurs de semences, composée de 3500 membres, ont décidé de dissoudre leur organisation à l'appui de l'initiative Seeds Canada promue par la collaboration Seed Synergy. Une majorité des deux tiers était nécessaire pour adopter le changement. Lorsque les votes des membres de l'ACPS ont été comptés, la réponse a été non: 55% ont rejeté la proposition.

Le Syndicat national des agriculteurs remercie leurs collègues agriculteurs qui sont des producteurs de semences généalogiques d'avoir défendu l'autodétermination et l'indépendance. Cette forte déclaration de confiance dans la capacité et le besoin des producteurs de semences de gérer leur secteur et de maintenir leur propre voix démocratique est inspirante.

Les producteurs de grains comptent sur les producteurs de semences du Canada pour fournir des semences généalogiques de haute qualité à des prix équitables. La proposition rejetée de Seeds Canada aurait éliminé la voix collective indépendante des producteurs de semences en mettant en place une structure de gouvernance et une grille tarifaire conçues pour exclure les producteurs de semences indépendants au fil du temps. Lors de ce vote historique, les membres de l'ACPS ont montré que les agriculteurs qui cultivent des semences généalogiques et qui possèdent les compétences et l'expérience nécessaires pour offrir la qualité dont les agriculteurs canadiens ont besoin et qu'ils veulent, doivent être la voix des producteurs de semences du Canada.

Les membres des quatre autres groupes de la collaboration Seed Synergy, l'Association canadienne du commerce des semences (CSTA); Institut canadien des semences (CSI); Association canadienne des analystes des semences commerciales (CSAAC); et l'Agence canadienne des technologies végétales (CPTA), ont voté en faveur de la proposition de Semences Canada. Le CSTA est dominé par les grandes multinationales semencières. Quatre de ces sociétés - Bayer, Corteva Agriscience, ChemChina et Limagrain - contrôlent plus de 66% du commerce mondial des semences. Bon nombre des membres des petites organisations - CSI, CSAAC et CPTA - sont leurs employés, clients, fournisseurs de services et agents d'exécution. Selon leur plan d'affaires publié, les promoteurs de Semences Canada avaient l'intention de faire pression pour obtenir des changements à la réglementation canadienne sur les semences en partenariat avec CropLife Canada.

L'indépendance de l'ACPS est essentielle, car les intérêts des quatre autres organisations ne sont pas identiques à ceux des producteurs de semences. Lorsque cela a du sens, l'ACPS peut toujours coopérer avec ces autres organisations sans qu'elles soient toutes sous le même toit organisationnel.

Encore une fois, la NFU remercie les producteurs de semences du Canada d'avoir voté pour garder leur organisation et maintenir son contrôle démocratique entre les mains des agriculteurs membres. Au fur et à mesure que l'ACPS va de l'avant conformément au vote, nous avons hâte d'en apprendre davantage sur les plans et la vision de l'organisation.

- 30 -

Pour les interviews avec les médias, contactez Terry Boehm, cellulaire: 306-255-7638