Nationale | Communiqué de presse

L'UNF se tient debout avec les femmes, les filles et les gens 2ELGBTQQIA+ autochtones

Le XNUMX octobre XNUMX, l’Union nationale des fermiers (UNF) se joint aux Appels à la justice dans le cadre de la Journée nationale d’action pour les filles et les femmes autochtones disparues et assassinées. En ce jour, nous commémorons et nous honorons les femmes, les filles et les gens XNUMXELGBTQQIA+ autochtones qui ont perdu leurs vies suite au génocide colonial et à la violence sexiste. En ce jour, nous voulons également mettre en vedette le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (FFADA) https://www.mmiwg-ffada.ca/fr/final-report/, y compris ses XNUMX Appels à la justice.

Bien que le gouvernement Libéral ait promis XNUMX milliards de dollars sur cinq ans pour aborder le rapport FFADA, l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) a exprimé des préoccupations à l’effet que le plan d’action du Premier ministre Justin Trudeau n’inclut pas une stratégie de mise en œuvre claire. L’AFAC a également déclaré que la désignation d’un homme non autochtone à la direction du secrétariat de FFADA est absolument inappropriée. L’UNF demande au gouvernement de mettre en œuvre les Appels à la justice d’une manière qui soit imputable aux principes stipulés par le rapport, ainsi qu’aux organisations autochtones, telles que l’AFAC.

Afin d’exprimer notre appui pour les préoccupations de l’AFAC, nous pouvons tous répondre à la demande de FFADA « d’aider à rendre tous les gouvernements imputables d’agir sur les Appels à la justice et de les mettre en œuvre selon les principes importants que nous avons établis. » Nous vous encourageons à contacter votre député fédéral et insister que :

(1) la nomination d’un homme non autochtone au secrétariat FFADA soit annulée et qu’une femme/personne bispirituelle autochtone soit nommée à sa place ; et

(2) le gouvernement fédéral établisse une stratégie de mise en œuvre claire d’ici la fin de 2021, qui soit examinée sur une base annuelle par l’entremise de rapports publics d’avancement.

Les membres de l’UNF peuvent également mettre en œuvre d’autres Appels à la justice qui sont pertinents à tous les Canadiens, y compris :

  • 1 « Dénoncer la violence faite aux femmes, aux filles et aux personnes 2ELGBTQQIA autochtones ;»
  • 2 « Participer au processus de décolonisation en apprenant la véritable histoire du Canada et l’histoire des Autochtones dans leur région. Découvrir et célébrer l’histoire, les cultures, la fierté et la diversité des peuples autochtones, reconnaître la terre sur laquelle on vit et son importance historique et actuelle pour les communautés autochtones locales ; »
  • 5 « Lutter contre le racisme, le sexisme, l’ignorance, l’homophobie et la transphobie. Inviter les autres à faire de même et leur enseigner comment, que ce soit à la maison, au travail ou dans un contexte social ;»
  • 7 « Consacrer du temps et faire de la place aux relations fondées sur le respect des êtres humains, respecter et accueillir les différences avec gentillesse, amour et respect. Découvrir les principes autochtones qui définissent les relations propres aux Nations ou aux communautés dans lesquelles on vit ou travaille, et les appliquer dans toutes ses relations avec les Autochtones. »

Pour en savoir plus :

https://www.kairoscanada.org/missing-murdered-indigenous-women-girls/commemoration

https://www.mmiwg-ffada.ca/

https://www.mmiwg-ffada.ca/wp-content/uploads/2019/06/Calls_for_Justice.pdf

https://www.tvo.org/article/five-ways-you-can-put-the-calls-for-justice-from-the-mmiwg-report-into-action

https://www.nwac.ca/event/sisters-in-spirit-virtual-vigil/

**Traduction prise en charge par Patrimoine canadien