National | Des lettres

Le président de l'UNF félicite l'hon. Marie-Claude Bibeau à l'occasion de sa nomination au poste de ministre de l'Agriculture

5 mars 2019

L'honourable Marie-Claude Bibeau
Ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire
Chambre des communes
Ottawa, ON K1A 0A6

Madame la Ministre,

Au nom de l’Union nationale des fermiers, je tiens à vous féliciter pour votre nomination au poste de ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada.

Nous nous réjouissons à la perspective de travailler avec vous sur les nombreux dossiers variés qui relèvent de votre compétence et qui sont d’une importance cruciale pour le bien-être des fermières et des fermiers du Canada.

Fondée en 1969, l’Union nationale des fermiers célèbre son 50e anniversaire cette année. Il s’agit de l’organisme agricole populaire à adhésion directe le plus important au Canada, comptant des membres dans chacune des provinces du pays. L’Union représente les fermières et les fermiers de diverses régions canadiennes, mais aussi de divers types de production.

Elle a toujours défendu les intérêts des fermes familiales, et sa structure confère des rôles de direction aux femmes et aux jeunes. En particulier, la présidente du Comité consultatif des femmes et le président du Comité consultatif jeunesse travaillent activement à l’amélioration et la mise en œuvre de la Politique d’aide internationale féministe du Canada avec le groupe de travail sur la politique de sécurité alimentaire d’Affaires mondiales Canada.

L’Union joue également un rôle actif à l’échelle internationale, en tant que membre fondatrice de La Via Campesina, ainsi que par l’intermédiaire de son Comité du programme international, qui appuie des organismes d’agriculture familiale des quatre coins du monde en ce qui concerne les droits liés aux semences, les accords commerciaux et les questions de propriété des terres.

Au cours des quatre dernières années, notre groupe de travail sur la solidarité avec les peuples autochtones a travaillé sans relâche pour améliorer et approfondir notre compréhension des questions autochtones, non seulement au chapitre de la souveraineté alimentaire et des liens avec les agriculteurs, mais aussi en ce qui concerne la réconciliation dans son ensemble.

L’Union s’efforce aussi d’augmenter ses services bilingues et de renforcer ses partenariats avec les organismes agricoles du Québec. Le soutien historique de l’Union nationale des fermiers à l’égard de la gestion de l’approvisionnement et de l’autonomie des fermiers et des fermières en fait un partenaire idéal pour Agriculture et Agroalimentaire Canada.

L’Union nationale des fermiers est un organisme non partisan, qui travaille avec des particuliers, des groupes et les gouvernements sur des dossiers qui font valoir les intérêts des fermières et des fermiers et de l’environnement. Nous avons offert un appui concret à votre gouvernement concernant la mise en œuvre de son système de tarification du carbone, en intervenant en son nom dans le dossier qui fait actuellement l’objet d’une action en justice. Si l’Union est d’avis qu’il faut en faire plus pour s’assurer que tous les points relatifs aux émissions et à la séquestration de carbone de l’industrie agricole sont pris en compte, elle salue toutefois votre leadership en la matière.

Nous aimerions vous rencontrer prochainement afin de discuter avec vous de nos priorités et de déployer des efforts conjoints pour augmenter l’emploi, accroître l’équité et apporter des améliorations sur le plan de l’environnement dans le secteur agricole canadien. Nous sommes heureux d’avoir eu l’occasion de vous souhaiter la bienvenue dans vos nouvelles fonctions et nous vous souhaitons tout le succès possible en tant que ministre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Cordialement,

Katie Ward
La présidente de l’Union nationale des fermiers
Union Nationale des Fermiers

Retour au sommet