Région 3 | Communiqué de presse

Déclaration de l’UNF sur la mort de deux travailleurs agricoles migrants

Au cours du dernier mois, les travailleurs agricoles migrants mexicains Bonifacio Eugenio Romero et Rogelio Muñoz Santosa sont décédés du COVID-19 dans le sud-ouest de l'Ontario. Ils ont perdu la vie pour nous nourrir et subvenir aux besoins de leurs familles chez eux.

L’Union nationale des fermiers – Ontario (UNF-O) est dévastée par leurs morts tragiques. Nous offrons nos plus sincères condoléances à leurs familles, leurs amis et à tous les travailleurs agricoles essentiels qui risquent leur santé et leur sécurité pour mettre de la nourriture sur les tables canadiennes à chaque jour.

Plus de XNUMX travailleurs agricoles migrants ont été testés positifs à la COVID-XNUMX lors de foyers d’éclosion importants à travers le Sud de l’Ontario. Ça se répend parmi les travailleurs migrants à cause de l’entassement, de l’hébergement insalubre, de conditions de travail dangereuses et/ou un manque d’identifier rapidement et d’isoler les travailleurs infectés.

L’UNF-O est préoccupée que ce ne sont pas tous les fermiers qui se conforment aux réglements du gouvernement concernant la pandémie. Nous sommes préoccupés que les inspections de l’hébergement des travailleurs agricoles et migrants sont effectuées à distance et ne seront pas efficace en l’absence d’inspections surprises sur place pour fins de vérifications. Nous sommes troublés que certains travailleurs migrants ne reçoivent pas l’information adéquate et ponctuelle sur les protocoles de santé et sécurité dans la langue de leur choix.

Les travailleurs agricoles migrants attrapent le virus dans la communauté locale. Ils arrivent au Canada en bonne santé et se conforment au protocole de XNUMX jours en quarantaine. Des mesures de quarantaine non coordonnées stigmatisent injustement ces travailleurs, en dépit du fait qu’ils ne sont pas la source de ces éclosions. L’UNF-O se prononce contre les mesures d’exclusion discriminatoires qui ciblent les travailleurs migrants, telles que des cartes d’identification et des déplacements restreints et interdits sur et en-dehors de la ferme. Nous trouvons que le racisme continu et systémique que subissent les travailleurs agricoles migrants est abominable, y compris des rapports qu’on leur interdit d’entrer dans des épiceries locales. Les travailleurs migrants méritent de vivre et de travailler en sécurité et avec dignité.

L’UNF a longtemps pris position pour appuyer les travailleurs migrants. L’UNF s’est jointe aux appels pour des modifications réglementaires afin que les travailleurs migrants puissent changer d’emplois sans la menace d’être déportés, afin qu’ils aient accès aux soins de santé et autres avantages des employés, ainsi que de recevoir le statut de résident permanent. Nous sommes solidaires avec l’Alliance des travailleurs migrnants et Justicia for Migrant Workers dans leur outrage vis à vis les décès de Bonifacio Eugenio Romero et de Rogelio Muñoz Santos, ainsi que dans leurs efforts d’améliorer les conditions d’hébergement, de travail et de statut des travailleurs migrants. On peut trouver ici un récent rapport de l’Alliance des travailleurs migrants intitulé « Unheeded Warnings: COVID-XNUMX & Migrant Workers in Canada, ». https://migrantworkersalliance.org/unheededwarnings/

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter le bureau de l’UNF-O au XNUMX-XNUMX-XNUMX-XNUMX ou office@nfuontario.ca.

 

Retour au sommet