National | Des lettres

Besoin de subventions universelles pour la garde d'enfants et d'un programme national d'assurance-médicaments

Cher Premier ministre Trudeau et Cabinet,

OBJET: Programme universel d'assurance-médicaments et subventions pour la garde d'enfants

Nous vous écrivons aujourd'hui au nom de nos membres pour encourager le gouvernement fédéral à mettre en œuvre un programme universel d'assurance-médicaments et une subvention universelle pour la garde d'enfants partout au Canada.

Ces programmes auront un impact positif énorme, en particulier chez les femmes qui ont été les plus durement touchées par les effets économiques de la pandémie. Les femmes rurales subissent des désavantages économiques disproportionnés en raison d'un emploi plus précaire dans des emplois sans avantages pour la santé. Cela les rend particulièrement vulnérables aux effets sur les prix des médicaments, qui dans de nombreux cas sont nécessaires pour maintenir leur famille en bonne santé.

De plus, le coût énorme de la garde des enfants éloigne de nombreuses femmes de la main-d’œuvre rémunérée, car il dévore tellement de leurs revenus qu’il est plus rentable pour elles de rester à la maison avec leurs enfants. Une source de financement garantie et fiable pour les places en garderie est nécessaire pour encourager la création de plus d'options de garde d'enfants en milieu rural. Les agricultrices sont confrontées à un stress considérable pour s'acquitter d'au moins de nombreux rôles vitaux en même temps que des responsabilités d'exploitation de leur ferme, de rôle parental et de travail à l'extérieur de la ferme. Les répercussions de ce triple fardeau sur la qualité de vie, la santé mentale et le revenu des femmes rurales peuvent être allégées en leur garantissant l'accès à des services de garde de qualité et abordables lorsqu'elles en ont besoin. Qu'ils soient ruraux ou urbains, et dans toutes les provinces, les enfants méritent de grandir avec des programmes qui mettent tout le monde sur un pied d'égalité pour que leurs parents puissent gagner leur vie.

La pandémie de Covid-19 a découvert des points faibles flagrants dans notre filet de sécurité sociale. Notre merveilleux système de soins de santé universel ne peut pas fonctionner à son plein potentiel sans Universal Pharmacare. Les femmes ont été injustement chargées de combler les lacunes du filet de sécurité avec leur travail non rémunéré. Garantir aux femmes avec enfants l'accès à la main-d'œuvre est un élément clé d'une société juste. Ce gouvernement a l'occasion de mettre en œuvre des programmes pour reconstruire notre société mieux qu'auparavant. Le Syndicat national des agriculteurs serait heureux d'appuyer la mise en œuvre par votre gouvernement d'un programme universel d'assurance-médicaments et d'une subvention universelle pour la garde d'enfants.

Cordialement,

(signé)
Katie Ward, présidente de la NFU et Coral Sproule, présidente des femmes de la NFU