National | Communiqué de presse

Le budget fédéral crée des programmes importants pour réduire les émissions de GES agricoles

Costume Le Français

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE          

AVRIL 19, 2021

Woodlawn, ON -Le budget fédéral d'aujourd'hui a engagé de nouveaux fonds importants dans des programmes visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) agricoles. Le nouveau financement du budget 2021 comprend:

  • 200 millions de dollars sur deux ans pour financer des programmes visant à améliorer l'efficacité de l'utilisation des engrais azotés, à accélérer l'adoption de cultures de couverture et à étendre le pâturage en rotation.

En plus des nouvelles dépenses, le budget alloue les fonds existants pour créer de nouveaux programmes, notamment:

  • 60 millions de dollars, sur deux ans, provenant du financement annoncé précédemment, pour un programme pilote d'enchères inversées pour protéger les terres humides et les arbres dans les fermes; 
  • 10 millions de dollars pour aider les agriculteurs à adopter des solutions énergétiques propres et à commencer à abandonner les combustibles fossiles;
  • 50 millions de dollars pour aider les agriculteurs à acheter des séchoirs à grains plus efficaces; et
  • Environ 100 millions de dollars de l'argent que les agriculteurs paient actuellement en taxes sur le carbone sur le gaz naturel et le propane seront remboursés aux agriculteurs.   

La présidente de la National Farmers Union (NFU) et agricultrice de l'Ontario, Katie Ward, a déclaré que ces programmes représentaient une grande partie de ce que demandaient la NFU et les Farmers for Climate Solutions (FCS). «Le gouvernement fédéral a écouté les organisations agricoles et les coalitions dirigées par des agriculteurs et a présenté des programmes importants qui nous aideront à réduire nos émissions. Grâce à ces programmes, les agriculteurs seront habilités à apporter des changements, à réduire les émissions et à contribuer à l'objectif du Canada de réduire les GES de 30% d'ici 2030 », a déclaré Ward.

Farmers for Climate Solutions (FCS) est une coalition nationale dirigée par des agriculteurs de 19 organisations, dont la NFU. Lors de consultations au cours des derniers mois et dans un rapport détaillé du groupe de travail, le SCF a demandé au gouvernement fédéral de consacrer 300 millions de dollars à six nouvelles politiques pour aider les agriculteurs à réduire leurs émissions. Le document budgétaire d'aujourd'hui comprend de nombreux programmes demandés par FCS. De même, le budget reflète les demandes que la NFU a adressées au ministre de l'Agriculture lors de récentes réunions.  

«Nous félicitons les ministres de l'Agriculture, des Finances, de l'Environnement et du Changement climatique du Canada. Il y a un an, il y avait peu de programmes fédéraux pour aider les agriculteurs à réduire leurs émissions. Maintenant, nous constatons une prise de conscience accrue, un engagement croissant et une gamme de programmes en expansion. Ce sont des mesures positives bien accueillies par les agriculteurs », a déclaré Ward.

Le membre et agriculteur de la NFU, Glenn Wright, a également salué les annonces budgétaires. «Ces programmes nous aideront sur notre ferme alors que nous nous efforçons d'utiliser plus efficacement les engrais azotés, de construire les sols, de protéger les arbres et les zones humides et de commencer le long processus pour nous rendre moins dépendants des combustibles fossiles», a déclaré Wright. Il a poursuivi: «En tant que jeune agriculteur, je suis peut-être confronté à plusieurs décennies de lutte contre le changement climatique et les conditions météorologiques hostiles. Il est important pour moi que le Canada et toutes les nations agir rapidement pour réduire les émissions de tous secteurs. Cela inclut l'agriculture. Aux côtés d'autres agriculteurs, j'ai hâte de faire ma part pour stabiliser le climat, pour tous les Canadiens.

-30-

Pour plus d'information veuillez contacter:

Katie Ward, présidente de la NFU: (613) 797-0601 president@nfu.ca

Glenn Wright, membre de la NFU: (306) 361-7314 gwrightsk@gmail.com 

**Traduction appuyée par Patrimoine Canada

-

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE 

19 AVRIL 2021

 

LE BUDGET FÉDÉRAL CRÉE D'IMPORTANTS PROGRAMMES POUR RÉDUIRE LES ÉMISSIONS DE GES AGRICOLES

 

Woodlawn (Ontario) - Le budget fédéral présenté aujourd'hui prévoit l'affectation de nouveaux fonds importants à des programmes visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) d'origine agricole. Le nouveau financement prévu dans le budget 2021 comprend 200 millions de dollars sur deux ans pour financer des programmes visant à améliorer l'efficacité de l'utilisation des engrais azotés, à accélérer l'adoption des cultures de couverture et à étendre le pâturage en rotation .

En plus des nouvelles dépenses, le budget alloue des fonds existants pour créer de nouveaux programmes, notamment:

  • 60 millions de dollars, sur deux ans, provenant d'un financement annoncé auparavant, pour un programme pilote d'enchères inversées visant à protéger les zones humides et les arbres dans les fermes; 
  • 10 millions de dollars pour aider les agriculteurs à adopter des solutions d’énergie propre et à commencer la transition vers l’abandon des combustibles fossiles;
  • 50 millions de dollars pour aider les agriculteurs à acheter des séchoirs à grains plus efficaces; et
  • Environ 100 millions de dollars d'argent que les agriculteurs paient actuellement en taxes sur le carbone pour le gaz naturel et le propane seront remboursés aux agriculteurs.   

La présidente de l'Union nationale des fermiers (UNF) et agricultrice ontarienne Katie Ward a déclaré que ces programmes représentent une grande partie de ce que l'UNF et fermiers pour les solutions climatiques (FSC) demandaient. «Le gouvernement fédéral a écouté les organisations agricoles et les coalitions dirigées par des fermiers et présenté des programmes importants qui nous obligent à réduire nos émissions. Grâce à ces programmes, les fermiers seront habilités à apporter des changements, à réduire les émissions et à contribuer à l'objectif du Canada de réduire les GES de 30% d'ici 2030 », a déclaré Mme. Salle.

Fermiers pour les Solutions Climatiques (FSC) est une coalition nationale dirigée par des fermiers et regroupant 19 organisations, y compris l'UNF. Lors de consultations prévues au cours des derniers mois et dans un rapport détaillé du groupe de travail, FSC a demandé au gouvernement fédéral de consacrer 300 millions de dollars à six nouvelles politiques visant à aider les fermiers à réduire leurs émissions. Le document budgétaire présenté aujourd'hui comprend un grand nombre de programmes demandés par FSC. De même, le budget proposé les demandes que l'UNF a fait au ministre de l'Agriculture lors de récentes réunions.  

«Nous félicitons les ministres canadiens de l'Agriculture, des Finances, de l'Environnement et du Changement climatique. Il y a un an, il y avait peu de programmes fédéraux pour aider les fermiers à réduire leurs émissions. Aujourd'hui, nous constatons une plus grande sensibilisation, un engagement croissant et une série de programmes en expansion. Il s'agit de mesures positives accueillies favorablement par les agriculteurs », a déclaré Mme. Salle.

«Ces programmes nous obligent à la ferme alors que nous nous efforçons utiliser plus efficacement les engrais azotés, de renforcer les sols, de protéger les arbres et les terres humides, et d'entamer le long processus visant à nous rendre moins dépendants des combustibles fossiles », a déclaré Mme. Salle. Elle poursuit: «En tant que jeune agricultrice, il se peut que je doive faire face pendant plusieurs décennies au changement climatique et à des conditions hostiles. Il est important pour moi que le Canada et toutes les nations agissent rapidement pour réduire les émissions de tous les secteurs. Cela inclut l'agriculture. Aux côtés d'autres fermiers, j'ai hâte de faire ma part pour stabilizer le climat, pour tous les Canadiens.

–30–

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Katie Ward, présidente de l'UNF: (613) 797-0601 president@nfu.ca

-

**Traduction financée par le gouvernement du Canada

Retour au sommet