Région 7 | Communiqué de presse

Coupes dans le financement des médecins dévastatrices pour les régions rurales de l'Alberta

Selon des dizaines de médecins de soins primaires en milieu rural, les modifications unilatérales de l'accord de financement entre les médecins de l'Alberta et la province ne permettent pas de poursuivre leurs pratiques familiales en milieu rural. La réduction arbitraire des frais de l'administration Kenney au 1er avril 2020 est un coup dévastateur pour le cœur des communautés rurales de l'Alberta et a précipité une bataille judiciaire entre les médecins de l'Alberta et le gouvernement provincial.

«Les médecins travaillant à Sundre et à Stettler ont annoncé qu'ils ne pouvaient plus se permettre de fournir des services d'urgence et d'obstétrique dans les hôpitaux locaux. Cela démontre l'impact désastreux sur les communautés rurales qui se produit à la suite des attaques du gouvernement de l'UCP contre les médecins », a déclaré Glenn Norman, éleveur de bovins du centre de l'Alberta et vice-président (Politique) de la National Farmers Union (NFU). «Sundre est au cœur du pays du bétail de l'Alberta et sert également des travailleurs du secteur forestier et pétrolier, tandis que Stettler est au cœur du pays céréalier de l'Alberta et a également une importante activité de service pétrolier dans la région. Ces professions sont toutes considérées à haut risque. »

L'UNF rappelle au ministre de la Santé que les collectivités rurales éprouvent des difficultés à attirer des médecins. «Amener les médecins à s'implanter localement a été un élément essentiel de la création de soins de santé ruraux durables. Les médecins ne peuvent pas prendre cet engagement s'ils ne font pas assez pour payer leurs factures », a observé Norman. «Les médecins ruraux connaissent non seulement les antécédents médicaux de leurs patients, mais aussi les connaissent personnellement. Cela a toujours fait partie de la confiance que le patient ressent envers le médecin. L'affirmation du ministre de la Santé Shandro selon laquelle il ordonnera simplement aux médecins remplaçants de remplir montre un mépris total pour l'importance des relations médecin-patient dans la prestation de soins efficaces, et qui sont si importantes pour le bien-être des communautés soudées des régions rurales de l'Alberta », a conclu Normand.

L'amélioration des relations entre les médecins ruraux et le gouvernement provincial est vitale pour l'Alberta. Le gouvernement provincial doit cesser de saper notre système de santé. La première étape consiste à maintenir l'accord de financement mutuellement approuvé avec les médecins. Les coupes budgétaires continuelles du gouvernement de l'UCP dans les soins de santé trahissent la confiance de tous les Albertains et se feront ressentir plus vivement dans les collectivités rurales.

- 30 -

Pour en savoir plus :
Glenn Noman, 1er vice-président de la NFU (politique): 403-227-2253

Retour au sommet