National | Communiqué de presse

ONU Adopte la Déclaration sur les droits des paysans

Membres de la délégation d'UNDROP de dirigeants paysans aux Nations Unies en novembre 2018. De gauche à droite: Alberto Gomez (Mexique), Jessie MacInnis (Canada), Diego Montón (Argentine), Ramona Duminicioiu (Roumanie), Zainal Arifin Zuat (Indonésie).

New York-La Troisième Commission de l'Assemblée générale des Nations Unies a approuvé la Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales cet après-midi, exprimant le soutien généralisé à la promotion et à la protection des droits de l'homme pour une population souvent négligée. Il a été approuvé par un vote enregistré de 119 en faveur de 7 contre, avec des abstentions de 49. C’est un exploit historique pour La Via Campesina, qui ont largement contribué au langage et au processus de cette déclaration.

La Déclaration, s'appuyant sur les instruments antérieurs des droits de l'homme, vise à mieux protéger les droits de toutes les populations rurales, y compris les paysans, les peuples autochtones, les pêcheurs et les travailleurs agricoles. Ce cadre vise à garantir leurs droits à l'éducation et aux soins de santé, ainsi que l'accès à la terre, à l'eau, aux semences et aux ressources naturelles. Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'alimentation, Hilal Elvar, a noté: «Cette déclaration ne concerne pas seulement un groupe en particulier; il s'agit de défendre un modèle de système agricole et alimentaire conforme aux objectifs de développement durable et au droit universel à une alimentation adéquate. Les paysans et les autres personnes vivant dans les zones rurales jouent un rôle essentiel en contribuant à la diversité agricole, tout en étant parmi les plus vulnérables à la faim. »

Depuis l’adoption de la Déclaration par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à la fin du mois de septembre, La Via Campesina les paysans et les organisations alliées ont travaillé d'arrache-pied pour assurer leur adoption à l'Assemblée générale. Au cours des trois dernières semaines, les délégations de La Via Campesina  des membres ont fait pression à New York pour faire pression sur les États-nations pour qu'ils votent en faveur de la résolution. Jessie MacInnis, du Syndicat national des agriculteurs, a participé à la session de la Troisième Commission et a assisté à l'adoption monumentale d'aujourd'hui.

L'adoption de la Déclaration n'a pas été sans opposition. Malheureusement, le Canada s'est abstenu de prendre position sur la Déclaration en invoquant l'opposition des droits collectifs, du droit aux semences et d'autres questions relevant de la ligne rouge. Les États-Unis ont contesté le libellé apparemment juridiquement contraignant de la déclaration, la perception selon laquelle il élève les droits des paysans au-dessus de ceux des autres groupes et sa menace pour les droits de propriété intellectuelle. L’opposition de nombreux pays du Nord développé ouvre la voie au travail qui reste à faire.

«Au 3rd Committee, auquel participent tous les pays de l'ONU, nous avons été témoins d'une grande diversité de positions en Europe orientale et occidentale. Pour ceux qui nous ont soutenus, nous les remercions beaucoup, votre vote en faveur a mis les valeurs humaines dans les droits de l'homme, donnant de l'espoir à des millions de paysans, hommes et femmes, à travers le continent. Pour ceux à qui l'histoire inscrira leur abstention ou leurs votes contre, nous tenons à vous informer que les paysans et les petits exploitants familiaux de votre pays ne peuvent être laissés pour compte », a déclaré Ramona Duminicioiu, La Via Campesina Europe

«Le pouvoir du mouvement paysan se fait sentir au plus haut niveau de la gouvernance internationale: pour cela, nous devons reconnaître le travail acharné et la passion de tant de paysans dans le monde. La solidarité des paysans au niveau international témoigne de l'étroitesse de notre lien avec nos problèmes, quel que soit l'endroit où nous vivons. Cependant, aujourd'hui n'est qu'un tremplin sur le long chemin de la justice des droits de l'homme pour les populations rurales. Nous devons poursuivre sur cette lancée et mettre la déclaration en action à tous les niveaux de la société », a déclaré Jessie MacInnis, du National Farmers Union.

Mme Duminicioiu discutera du processus de déclaration ce jeudi, novembre 22, à la convention de la National Farmers Union, à Saskatoon. L'événement est ouvert au public, 7: 00 pm au Hilton Garden Inn, 90 22nd Rue est.

###

Pour en savoir plus :

Joan Brady, Coordonnateur régional nord-américain de La Via Campesina jbrady@hay.net ou par téléphone 1-226-237-3108
Jessie MacInnis, Union nationale des agriculteurs Région 1 (Atlantique) Représentant du Comité des programmes internationaux, jessiemacinnis@gmail.com
Lisez les articles de la déclaration ici: http://undocs.org/A/C.3/73/L.30
Retour au sommet