National | Des lettres

Lettre ouverte au peuple wallon et à leurs représentants au Parlement wallon

Paul magnette
Ministre-président de la Wallonie
Rue Mazy, 25-27
5100 Namur

En tant qu'agriculteurs organisés dans le Union Nationale des Fermiers au Canada, nous sommes encouragés de voir que votre assemblée élue a pris une position ferme contre le Accord économique et commercial global entre l'UE et le Canada (CETA).

Nous sommes certains qu’en pesant le pour et le contre de cet accord, vous serez en mesure de souligner les pertes qu’il entraînerait pour les agriculteurs de votre région. En tant qu'agriculteurs canadiens, nous avons également des préoccupations très concrètes concernant cet accord. L'AECG nuirait à notre marché laitier protégé, trahirait les intérêts des agriculteurs en matière de protection de la propriété intellectuelle liée aux semences, entraverait les achats de produits alimentaires locaux et renforcerait la détérioration de la politique de transport et de réglementation.

Moins tangibles, mais encore plus dangereux, les mécanismes de règlement des différends entre investisseurs et États et autres clauses restrictives de l'AECG restreignent fondamentalement la capacité des juridictions à adopter des lois et des réglementations pour maintenir ou améliorer les normes sociales, les intérêts économiques locaux et la protection de l'environnement. Si un gouvernement élu utilise son pouvoir législatif dans l'intérêt public, en vertu de l'AECG, il risque d'être poursuivi en justice ou contraint de payer pour les profits futurs perdus réclamés par de soi-disant investisseurs étrangers. En tant que membres d’un pays démocratique, cela est inacceptable pour nous.

Nous vous félicitons pour votre position ferme à l’égard de l’AECG en dépit de toute la pression que vous avez exercée pour qu’elle abandonne cette position de principe. Nous voulons que vous sachiez qu'au Canada, le débat public sur l'AECG a été davantage une campagne de relations publiques qu'une analyse véritable et informée de ses conséquences. Bien que l'opposition à l'AECG semble être faible au Canada, vous pouvez être assuré que votre analyse de l'AECG met en lumière les préoccupations partagées par de nombreuses organisations de la société civile canadienne, y compris la nôtre.

Continuez votre bon travail pour protéger vos droits démocratiques.

Cordialement,

Jan Slomp
Président, Union Nationale des Fermiers au Canada

Retour au sommet