Nationale | Communiqué de presse

La NFU réitère son appel pour #NoDAPL en solidarité avec Standing Rock

Saskatoon—En décembre, 2016 a remporté une victoire importante dans le Dakota du Nord lorsque la pression de la tribu des Sioux de Standing Rock, ainsi que d’autres partisans autochtones et non autochtones, a réussi à convaincre l’administration Obama, par des mois de lutte, de lui refuser un dernier permis. Ligne de conduite d'accès Dakota (DAPL). La construction du pipeline aurait nécessité des forages sous la rivière Missouri, endommageant ainsi des sites sacrés, menaçant des sources d'eau et violant les droits issus de traités et la souveraineté des Sioux de Standing Rock.

Cependant, le paysage politique aux États-Unis a récemment et radicalement changé, tout comme l'avenir de DAPL. Peu de temps après son entrée en fonction, l’administration Trump a signé des décrets-cadres lui permettant d’aller de l'avant avec DAPL et le pipeline Keystone XL (que l'administration Obama a également rejetée dans 2015). À la suite de ce renversement, les agents de protection des eaux restants du camp de résistance ont été expulsés de force et violemment par un groupe de forces de l'ordre militarisé.

La tribu des Sioux de Standing Rock et les dirigeants locaux autochtones ont dénoncé cette initiative, appelant leurs alliés d'Amérique du Nord et du monde entier à marcher pacifiquement à Washington DC le X mars, 10 pour «protéger Unci Maka (la grand-mère de la Terre) pour les générations à venir». tout."

Voir le lien suivant pour plus d'informations: http://standwithstandingrock.net/march/

En tant qu’organisation d’agriculteurs soucieux de la santé et de l’intégrité de la terre et de l’environnement, le L'UNF réitère son soutien aux droits des Sioux de Standing Rock de défendre leurs droits liés à l'eau, à la terre et aux traités, et se déclare solidaire des défenseurs de Washington DC pour mettre ces problèmes en lumière.

«L’achèvement de DAPL représente un autre exemple d’utilisation de l’application de la loi pour criminaliser la dissidence et pour déposséder davantage les peuples autochtones de leurs terres et de leur souveraineté», a déclaré Ted Baker, agriculteur et L'UNF membre. «L'agriculture durable à petite échelle signifie le respect de la terre et le respect de notre relation au tissu de la vie qui nous soutient», a poursuivi Baker. «La promotion d'un système alimentaire aussi durable nécessite une gestion prudente de la terre, ce qui implique de prendre position et d'apprendre des nations autochtones qui le font depuis des siècles et qui protègent et défendent aujourd'hui l'eau et les terres que nous partageons.»

Pour plus d'informations, veuillez contacter Terran Giacomini @ 905-505-0171