Nationale | Communiqué de presse

La NFU appuie l'appel à l'action «UNsettling Canada 150» de Idle No More

Saskatoon, SK: L’Union nationale des fermiers (L'UNF) est fier d'appuyer l'appel à l'action «UNsettling Canada 150» d'Idle No More. Partout au Canada, les citoyens célèbrent le 150 anniversaire de la Confédération, le L'UNF est convaincu qu'il s'agit d'un moment crucial pour s'attaquer à la dépossession historique et actuelle des peuples autochtones.

«Le temps est venu pour le gouvernement fédéral de prendre des mesures pour éliminer les obstacles systémiques qui compromettent les droits des peuples autochtones et leur autodétermination», a déclaré Ayla Fenton, L'UNF Membre d'équipage. "Les mots gentils et les consultations ne suffisent pas."

La L'UNF appuie donc fermement les demandes d'Idle No More, y compris la mise en œuvre intégrale des appels à l'action lancés par la Commission de vérité et réconciliation et la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Nous appelons le gouvernement libéral à agir rapidement pour régler les différends relatifs aux revendications territoriales et aux violations des droits issus de traités, et à mettre un frein aux industries extractives dont les projets menacent le bien-être des peuples autochtones sur leurs territoires.

«Nous savons, en tant qu’agriculteurs, que nous devons avoir des discussions difficiles sur la manière dont nous sommes parvenus à la terre sur laquelle nous cultivons», a déclaré Maureen Bostock, membre de la L'UNFComité du programme international de. «Nous devons trouver un moyen de progresser ensemble, étant donné que les agriculteurs non autochtones ont bénéficié de l'accès aux terres acquises par des moyens trompeurs, coercitifs ou violents.»

La L'UNF a récemment mis en place un groupe de travail sur la solidarité autochtone, qui est un sous-comité de son comité du programme international. Pourquoi ce travail de solidarité est-il important pour une organisation agricole? La souveraineté autochtone et les droits issus de traités comptent parmi les plus importantes questions de justice sociale au Canada. Notre engagement en faveur de la justice sociale et des droits de l’homme sur la scène internationale a été l’un des principes fondamentaux de la société. L'UNF; par conséquent, ne pas entreprendre ces luttes dans notre propre pays serait une trahison de ces principes. Le groupe de travail sur la solidarité autochtone a été créé pour aider nos membres à comprendre notre histoire commune et à renforcer la solidarité avec les communautés autochtones par le biais de travaux sur les politiques et d'activisme.

«Nous ne pouvons pas avoir la souveraineté alimentaire au Canada sans la souveraineté alimentaire des peuples autochtones - et l'autodétermination des peuples autochtones en général», a déclaré Fenton. «Nous espérons qu'en juillet 1st et sur une base continue, les agriculteurs et les non-agriculteurs prendront au sérieux l'appel à l'action de Idle No More.»

«Cela signifie affronter de dures vérités sur l'histoire et les conséquences du colonialisme chez les colons au Canada», a ajouté Bostock. «Nous devons travailler en solidarité avec les peuples autochtones qui luttent pour protéger leurs terres et défendre leurs droits.»

- 30 -

Pour plus d'informations, contactez: 
Ayla Fenton, L'UNF Membre d'équipage, nfuyouth@nfu.ca
Maureen Bostock, membre de la L'UNFComité du programme international de l’ONU et le groupe de travail sur la solidarité autochtone, maureenbostock@gmail.com