National | Communiqué de presse

Déclaration du Syndicat national des cultivateurs concernant la Journée nationale pour la vérité et la réconciliation

costume le français

Depuis 2013, les peuples autochtones, les alliés et les militants ont porté des chemises orange le 30 septembre pour honorer les enfants autochtones, défier le colonialisme de peuplement et éduquer les Canadiens sur les effets des pensionnats indiens.

La NFU se joint à ces efforts. Nous reconnaissons le 30 septembre comme la Journée du chandail orange et la Journée nationale pour la vérité et la réconciliation.

Ce nouveau jour férié fédéral était l'un des appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation (CVR) de 2015. Après six ans, seulement 13 du 94 Les appels à l'action de la CVR ont été entièrement mis en œuvre par le gouvernement fédéral. C'est tragique et inacceptable. Cette année en particulier, la justice et la réconciliation nécessitent une action immédiate sur les demandes de la CVR pour l'enregistrement et l'analyse systématiques des les morts des enfants autochtones dans les pensionnats. Les enquêtes se poursuivent et une véritable réconciliation est plus que jamais nécessaire.

Cinq provinces – l'Alberta, la Saskatchewan, le Nouveau-Brunswick, le Québec et l'Ontario – ont choisi de ne pas reconnaître le 30 septembre comme jour férié. Nous voyons cela comme un dénigrement impitoyable du processus de réconciliation et un rappel de la nécessité de l'éducation des colons et de l'action politique.

La NFU estime que le nouveau jour férié fédéral devrait être une journée solennelle de réflexion, d'action anticoloniale et de réconciliation significative. Les peuples autochtones ne reçoivent aucun congé du colonialisme.

Nous devons tous faire notre part. Nous nous engageons à sensibiliser, à nous éduquer et à agir en solidarité avec les communautés autochtones. Nous demandons à nos membres de porter une chemise orange. Consultez également les actions locales dirigées par des Autochtones qui se déroulent dans votre région et participez à la Semaine nationale vérité et réconciliation présenté par le Centre national pour la vérité et la réconciliation.

En savoir plus:

Centre national pour la vérité et la réconciliation :  https://nctr.ca/

Rapports de la Commission de vérité et réconciliation :  https://nctr.ca/records/reports/#trc-reports

Beaucoup de travail reste à faire sur les 94 appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation, Christopher Nardi, National Post, 5 juin 2021. https://nationalpost.com/news/much-work-remains-on-the-truth-and-reconciliation-commissions-94-calls-to-action

**La traduction est soutenue avec le financement de l'héritage Canada.

-

Déclaration de l'Union nationale des fermiers : Journée nationale pour la vérité et la réconciliation

Depuis 2013, les peuples autochtones, leurs alliés et des militants ont porté des chemises oranges le 30 septembre pour honorer les enfants autochtones, contester le colonialisme de peuplement et éduquer les Canadiens sur les effets des pensionnats indiens.

L'UNF se joint à ces efforts. Nous reconnaissons le 30 septembre comme étant la Journée de la chemise orange et la Journée nationale pour la vérité et la réconciliation.

Ce nouveau jour férié fédéral fut l'un des Appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation (CVR) en 2015. Six ans plus tard, only 13 sur 94 Appels à l'action de la CVR ont été complètement mis en œuvre par le gouvernement fédéral. Ceci est tragique et inacceptable. Cette année, la justice et la réconciliation exigent une action immédiate surtout sur les demandes de la CVR quant à l'enregistrement systématique et l'analyse des décès des enfants autochtones dans les pensionnats indiens. Des enquêtes se poursuivent et une réconciliation réelle est nécessaire, maintenant plus que jamais.

Cinq provinces – l'Alberta, la Saskatchewan, le Nouveau-Brunswick, le Québec et l'Ontario – ont choisi de ne pas reconnaître le 30 septembre comme jour férié légal. Nous percevons ça comme un dénigrement impitoyable du processus de réconciliation et un rappel du besoin d'éducation des colons et d'actions politiques.

L'UNF croit que le nouveau jour fédéral devrait être une journée solennelle de réflexion, d'action anticolonialiste et de réconciliation significative. Les peuples autochtones n'ont aucun congé du colonialisme.

Nous devons tous faire notre part. Nous nous engageons à sensibiliser, à nous éduquer et à agir en solidarité avec les communautés autochtones. Nous demandons à nos membres de porter une chemise orange. De plus, consultez les actions locales entamées par les autochtones qui se produisent dans votre région et participez à la Semaine nationale de la vérité et de la réconciliation présenté par le Centre national pour la vérité et la réconciliation.

Pour en savoir plus:

Centre national pour la vérité et la réconciliation : https://nctr.ca/?lang=fr

Rapports de la Commission de vérité et réconciliation https://nctr.ca/documents/rapports/?lang=fr

Il reste encore beaucoup de travail à faire sur les 94 Appels à l'action de la Commission de vérité et de réconciliation, Christopher Nardi, National Post, le 5 juin 2021. https://nationalpost.com/news/much-work-remains-on-the-truth-and-reconciliation-commissions-94-calls-to-action

**Traduction financée par le gouvernement du Canada

Retour au sommet