National | Communiqué de presse

Plan alternatif de reprise du budget fédéral: Centre canadien de politiques alternatives - Agriculture

La directrice de la recherche et des politiques de la NFU, Cathy Holtslander, a rédigé le chapitre sur l'agriculture pour le Plan alternatif de redressement du budget fédéral par le Centre canadien de politiques alternatives.  Comme pour tout le travail de Cathy, il est solide, bien fondé et visionnaire.  Vous pouvez le lire ici.

«Avec une politique ancrée dans les principes de souveraineté alimentaire et d'agroécologie, le plan de relance de l'AFB construira un système alimentaire qui assurera démocratiquement la durabilité, la sécurité et la stabilité de notre approvisionnement alimentaire, ainsi que des revenus équitables pour les fournisseurs et les consommateurs alimentaires. Reconnaissant que COVID-19 n'est pas la première ou la dernière crise à laquelle nous serons confrontés, notre système alimentaire ne sera plus conçu pour maximiser l'extraction avec des approches «juste à temps» et «allégées», mais construira plutôt des tampons et des réserves qui fournissent résistance.

Grâce à une production respectueuse du climat et à faibles émissions, le secteur agricole post-pandémique fournira un approvisionnement alimentaire national sain et sûr et fournira des moyens de subsistance durables à une population d'agriculteurs plus grande, plus jeune et plus diversifiée. Cela permettra aux producteurs agricoles canadiens de s'engager dans des relations commerciales internationales équitables en solidarité avec les peuples d'autres pays.

Les agriculteurs sont la base du système alimentaire. Ils devraient bénéficier de la sécurité foncière, de la souveraineté semencière, du contrôle des animaux d'élevage et d'un pouvoir de marché effectif au sein de l'économie. Pour soutenir une éthique agricole dynamique - pour nourrir la communauté dans son ensemble, tant sur le plan culturel que physique - les agriculteurs transmettront leurs connaissances de génération en génération, à la fois au sein des familles agricoles et aux nouveaux agriculteurs issus de milieux non agricoles.

Notre nouveau système alimentaire élargira les fondements de la prospérité rurale en incarnant l'équité entre les sexes, l'antiracisme et la décolonisation. Notre système alimentaire postpandémique respectera les traités, les territoires traditionnels et les droits inhérents des peuples autochtones. La souveraineté alimentaire autochtone, les terres vivrières et les modes d'alimentation auront la priorité. Les agriculteurs et les travailleurs agricoles gagneront des revenus équitables, réalisant la pleine valeur de leurs produits, alors que le Canada abandonnera sa politique alimentaire bon marché et réduira les inégalités socioéconomiques afin que tous puissent se permettre une alimentation équilibrée de haute qualité.

Pour l'ensemble du plan alternatif de redressement du budget fédéral du Centre canadien de politiques alternatives, lire ici.

Retour au sommet