Politiques

Commentaires du NFU sur l'examen spécial de l'atrazine

12 février 2016

Union Nationale des Fermiers commentaires sur le Examen spécial de l'atrazine: Projet de décision pour consultation. Note de réévaluation REV2015-11

L'Union Nationale des Fermiers (UNF) est la plus grande organisation agricole à adhésion directe volontaire du Canada, qui représente les agriculteurs familiaux de tous les coins du pays, dans tous les secteurs de l’agriculture. Nous croyons que les petites et moyennes exploitations familiales devraient être les principaux producteurs d’aliments au Canada. Nous travaillons à la promotion d’un système alimentaire reposant sur des fermes familiales financièrement viables, qui produisent des aliments de haute qualité, sains et sans danger; encourager les pratiques respectueuses de l'environnement qui protégeront nos précieux sols, notre eau, notre biodiversité et nos autres ressources naturelles; et promouvoir la justice sociale et économique pour les producteurs de denrées alimentaires et tous les citoyens.

L'industrie UNF demande que le principe de précaution soit appliqué à la réglementation des produits chimiques agricoles afin de protéger la productivité à long terme du sol ainsi que la sécurité et la pureté de l'approvisionnement en eau. le Loi sur les produits antiparasitaires, Section 20, habilite le ministre à modifier ou à annuler l’enregistrement d’un pesticide sur la base du principe de précaution. le Actes La définition du principe de précaution est la suivante: "Lorsqu'il existe des menaces de dommages graves ou irréversibles, le manque de certitude scientifique ne doit pas être invoqué pour reporter à plus tard des mesures rentables visant à prévenir un impact négatif sur la santé ou la dégradation de l'environnement."

Le document de travail de cet examen spécial révèle que, dans l'Union européenne, la concentration maximale acceptable d'atrazine dans eaux souterraines est .1 parties par milliard et le canadien eau potable la norme est 5 parties par milliard. Il n’existe pas de norme pour les eaux souterraines canadiennes. Cependant, les recommandations canadiennes pour la qualité de l’environnement repère aquatique de préoccupation pour l'atrazine est 1.8 parties par milliard.

Santé Canada a déterminé que l'atrazine est intrinsèquement toxique pour les humains. L’atrazine (y compris les triazines apparentées) était le 7th l'herbicide le plus vendu au Canada dans 2010, 8th plus élevé dans 2009 et 6th le plus élevé en 2008 avec entre 100,000 et 500,000 kilogrammes d'ingrédients actifs vendus chaque année. Au Canada, il est homologué pour le maïs et le sorgho uniquement. Cependant, il est également utilisé pour le canola et pour éliminer les mauvaises herbes sur des terres non cultivées.L’atrazine est produite au Canada par BASF et Syngenta et vendue à des agriculteurs sous le nom de marque Laddok. Aatrex Liquid 480, Marksman, Primextra II Magnum, Frontier Max Plus, Lumax EZ et Acuron. Bien que le glyphosate ait remplacé certaines utilisations de l'atrazine dans le maïs après l'introduction de variétés résistantes aux herbicides dans les derniers 1990, l'atrazine est maintenant mélangée ou appliquée en plus du glyphosate pour détruire les mauvaises herbes devenues résistantes au glyphosate.

Des études de surveillance de l’environnement ont révélé une contamination généralisée à l’atrazine des masses d’eau. Au début du 2000, de l’atrazine était présente dans près de 95% des sites ontariens et de 80 à 90% des sites du Québec à des concentrations inférieures à la norme canadienne en matière d’eau potable, mais dépassant dans de nombreux cas la norme en matière de protection de l’environnement.

L'atrazine est un perturbateur endocrinien. Le système endocrinien régule le taux, le moment et la quantité d’hormones chez l’homme et d’autres organismes. Lorsque le système endocrinien est perturbé par des produits chimiques tels que l'atrazine, il peut avoir d'importants effets à long terme. Les enfants et les bébés en développement peuvent subir des effets négatifs tout au long de la vie, même en présence de petites quantités de perturbateurs endocriniens en raison du moment de leur exposition. L'atrazine est également associée à une incidence accrue de cancers hormono-sensibles, tels que les cancers du sein et de la prostate, ainsi que de difficultés de procréation chez l'homme et la femme.

L'Association canadienne des eaux et des eaux usées s'est dite préoccupée par le coût et la difficulté d'éliminer les pesticides tels que l'atrazine de l'eau contaminée. Ses membres préféreraient une prévention efficace afin que la source d’eau ne soit pas contaminée. Les résidents des zones rurales, dont l'eau est plus susceptible d'être affectée par l'atrazine utilisée dans les fermes locales et dont l'eau de boisson risque d'être insuffisamment traitée, risquent davantage que les Canadiens des zones urbaines.

Le projet de décision d'examen spécial du PRMA concernant l'atrazine, qui maintiendrait le statu quo, est basé sur une approche de gestion des risques. Il ne reconnaît pas que les personnes qui prennent le risque (les personnes qui boivent de l'eau) ne sont pas les mêmes personnes qui obtiennent la récompense (celles qui vendent et utilisent de l'atrazine) et les personnes potentiellement lésées ne sont pas en mesure de décider de prendre le risque, ils peuvent ne pas savoir si leur eau contient de l'atrazine, ni avoir accès à d'autres sources d'approvisionnement en eau.

Nous pensons qu'il existe suffisamment de preuves pour justifier des mesures de précaution afin de réduire les effets de l'atrazine sur la santé humaine et les écosystèmes. Nous exhortons le ministre à réduire la concentration maximale admissible dans l'eau de boisson et à établir une concentration maximale admissible et exécutoire ne dépassant pas 1.8 parties par milliard d'atrazine dans les eaux souterraines et de surface pour mieux protéger la santé humaine et la vie aquatique.

Nous demandons à l'ARLA de mettre en œuvre une surveillance et une application efficaces afin d'améliorer la conformité à la réglementation en vigueur. Nous exhortons également Santé Canada à collaborer avec Environnement Canada et Agriculture et Agroalimentaire Canada afin de promouvoir des herbicides de remplacement, moins toxiques et des techniques agricoles non chimiques pour la gestion des mauvaises herbes. Nous exhortons les gouvernements fédéral et provinciaux à aider les agriculteurs à adopter de tels produits et méthodes afin de réduire la quantité de produits chimiques agricoles intrinsèquement toxiques, tels que l'atrazine, appliqués sur nos terres agricoles.

Respectueusement soumis, février 12, 2016

par le Union Nationale des Fermiers

Envoyé à:

Section des publications de l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire

Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA), Santé Canada

Localisateur d'adresses: 6607D

2720 Riverside Drive

Ottawa, Ontario K1A 0K9

Courrier électronique: ARLA.publications@hc-sc.gc.ca

Retour au sommet