Région 1-District 2 | Communiqué de presse

La NFU-NB demande au gouvernement de préserver l'indépendance du bureau du médecin-chef

Fredericton (15 décembre 2015) - L'Union Nationale des Fermiers au Nouveau-Brunswick, demande au gouvernement libéral de faire preuve de transparence et de rendre des comptes en ce qui concerne les congés forcés et le licenciement du médecin-chef, le docteur Eilish Cleary.

«L'examen par le gouvernement provincial des options stratégiques, en particulier celles qui peuvent avoir un impact sur la santé humaine ou environnementale, doit être fondé sur des données scientifiques solides et transparentes», déclare UNF-Le président du Nouveau-Brunswick, Ted Wiggans. «Le licenciement du Dr Cleary soulève des questions quant à l'indépendance du bureau du médecin-chef. Il incombe au gouvernement de traiter directement le licenciement du Dr Cleary pour s'assurer que les citoyens du Nouveau-Brunswick continuent d'avoir confiance dans les recommandations du médecin-chef.

Dans une province qui tente de réduire les dépenses et où plus de 40% du budget provincial est actuellement consacré aux soins de santé, il est primordial de réduire et d'atténuer les facteurs environnementaux qui ont des effets négatifs sur la santé. La mission du Bureau du médecin-hygiéniste en chef est «d'améliorer, de promouvoir et de protéger la santé de la population du Nouveau-Brunswick».

Étant donné que son poste a été congédié «sans motif» et que «ses compétences particulières ne répondent pas aux besoins de son employeur», on ne sait pas en quoi il s'agit d'un problème de personnel. L'Union Nationale des Fermiers au Nouveau-Brunswick, demande une enquête indépendante sur cette question, garantissant que le gouvernement respecte le droit de tous les fonctionnaires de mener des activités scientifiques indépendantes sans risquer de perdre leur emploi.

- 30 -

Personne-ressource:

Ted Wiggans, UNF-NB président, (506) 366-3410

Amanda Wildeman, UNF-NB directeur exécutif, (506) 260-0087

Retour au sommet