Région 5, Région 6, Région 7, Région 8 | Communiqué de presse

L’UNF et Wheat Growers demandent au ministre MacAulay de mettre fin à la tentative de la CCG d’imposer des normes de classement d’exportation sur les livraisons aux silos de collecte

26 juillet 2023

Aujourd'hui, l’Union nationale des fermiers (UNF) et la « Wheat Growers Association » (WGA) ont envoyé une lettre conjointe au ministre fédéral de l'Agriculture, Lawrence MacAulay, lui demandant d'annuler la décision de la Commission canadienne des grains (CCG) d'imposer des normes de grade d'exportation pour le blé livré aux silos de collecte. La nouvelle règle aura un impact négatif massif et à long terme sur les revenus des producteurs de blé des Prairies. Qualifiant cette décision comme étant autoritaire, les deux organisations demandent que le changement soit arrêté, au moins jusqu'à ce que toutes les répercussions sur tous les intervenants soient présentées au Comité de normalisation des grains de l'Ouest de la CCG.

L’UNF et la WGA ne sont pas d'accord sur de nombreuses questions politiques, mais elles sont unies dans leur opposition à la décision d'harmoniser les normes primaires et les normes d'exportation pour le blé.

Malgré l'opposition de la quasi-totalité des agriculteurs siégeant au Comité des normes occidentalesde la CCG, cette dernière a décidé « d’harmoniser » les normes primaires et les normes d'exportation pour le blé à compter du 1er août 2023. Le Comité des normes de l'Ouest comprend des membres de l’UNF et de la WGA.

« Lorsqu'un agriculteur apporte son grain au silo, plusieurs mesures différentes sont prises pour le classer », explique Glenn Tait de l’UNF, qui siège au Comité des normes de l'Ouest. « Ces mesures comprennent le poids du boisseau, le nombre de grains de blé d'autres classes, le total des matières étrangères, etc. Les grades reflètent la qualité et déterminent en grande partie les prix payés aux agriculteurs. Les grades sont réglementés par la CCG afin de faire respecter les normes de qualité des grains canadiens sur les marchés d'exportation.»

« Les agriculteurs des Prairies récolteront bientôt du blé qui, selon les règles actuelles, serait classé #1 , mais qui, à partir du 1er août 2023, devra être vendu à des prix inférieurs en tant que #2, si les changements établis par la Commission canadienne des grains (CCG) entrent en vigueur comme prévu », a expliqué Daryl Fransoo, président de l'Association des producteurs de blé (WGA).

La nouvelle norme harmonisée de poids spécifique signifie que le blé CWRS (blé dur roux de printemps de l’Ouest canadien) utilisé pour la panification doit peser au moins 63.3 livres par boisseau lorsqu'il est livré au silo, au lieu de la norme actuelle de 60.1 livres par boisseau, sous peine d'être rétrogradé à la catégorie #2.

Actuellement, les repères pour les grades des silos de collecte sont légèrement inférieurs aux grades officiels d'exportation du blé en vrac lorsqu'il est chargé sur les navires.

« En raison des variations des conditions de croissance, et donc de la qualité des récoltes de blé dans les Prairies, les chargements qui obtiennent le grade 1 selon les règles actuelles dépassent souvent les normes minimales, ce qui permet aux sociétés céréalières de mélanger les livraisons nationales pour s'assurer que la norme d'exportation soit respectée lorsqu'elles assemblent les chargements dans leurs terminaux portuaires, » a fait remarquer Terry Boehm, ancien président de l’UNF. « La nouvelle norme de classement de la CCG fera perdre de l'argent aux agriculteurs.»

La CCG s'obstine à vouloir « harmoniser » les normes de classement des silos de collecte et d'exportation, mais elle n'a pas été en mesure de fournir une analyse coûts-avantages historique des répercussions de ce changement sur les producteurs ou les manutentionnaires de grains.

« Nous sommes particulièrement préoccupés par les remarques du commissaire en chef, qui a déclaré que l'avis du Comité de normalisation de l'Ouest n'était pas contraignant pour la CCG, et que rien n'indiquait qu'il y aurait un examen plus approfondi des préoccupations sérieuses et légitimes soulevées par les représentants des producteurs,» a ajouté M. Fransoo.

Les producteurs membres du Comité des normes de l'Ouest sont des agriculteurs actifs qui prennent le temps de s'absenter de leur exploitation pour donner leur avis au nom des agriculteurs des Prairies. Il n'est pas acceptable que le Comité soit utilisé, comme il semble l'être dans ce cas, pour entériner une décision déjà prise par la CCG.

L'UNF et la WGA exhortent le ministre MacAulay à mettre immédiatement un terme au changement imminent de la norme de qualité.

- 30 -

Pour les demandes des médias, veuillez contacter:

Glenn Tait - L'UNF et CGC Western Standards Committee: (306) 481-4449 gttait@sasktel.net

Dave Quist – Directeur exécutif de la WGA : (587) 224-7221, dquist@wheatgrowers.ca

Terry Boehm - Ancien président de l'UNF: (306) 255-7638 terryedwinboehm@yahoo.com

Voir le communiqué de presse du CGC Changements de classement des grains canadiens à venir pour la campagne agricole 2023-2024

Lire la lettre conjointe envoyée au ministre MacAulay