Acheter une adhésion à l'unité agricole NFU

Si vous exploitez en tant que coopérative, collective ou société de personnes où la majorité de la main-d'œuvre ou de la direction de la ferme est fournie par des personnes impliquées dans l'exploitation active de la ferme, vous pouvez devenir membres de l' unité agricole . Jusqu'à 4 personnes constituant une unité agricole sont reconnues comme membre d'une unité agricole.

Notez que - Agriculteurs de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard

Agriculteurs en Ontario
Les agriculteurs de l'Ontario qui ont besoin d'un numéro d'enregistrement d'entreprise agricole doit contacter Agricorp AVANT de rejoindre la NFU.

Agriculteurs du Nouveau-Brunswick
Les agriculteurs du Nouveau-Brunswick peuvent devenir membres de la NFU au moyen d'un enregistrement d'entreprise agricole auprès Service Nouveau-Brunswick (cliquez ici pour anglais et ici pour français)

Agriculteurs de l'Île-du-Prince-Édouard
Les agriculteurs de l'Île-du-Prince-Édouard peuvent devenir membres de la NFU grâce au Programme de l'Île-du-Prince-Édouard et de la Loi sur le financement des organisations agricoles

Pourquoi rejoindre l'UNF

Promouvoir et défendre l'agriculture familiale et coopérative au Canada

Les membres de l'UNF croient que, grâce à une organisation qui représente les producteurs de tous les produits fabriqués au Canada, il est possible de promouvoir les fermes familiales et coopératives comme le moyen de production agricole le plus approprié et le plus efficace. Notre objectif est de travailler ensemble pour réaliser des politiques agricoles qui assureront la dignité et la sécurité des revenus des agriculteurs tout en améliorant les terres pour les générations futures.

Construire la souveraineté alimentaire

La souveraineté alimentaire signifie que les personnes dans le système alimentaire ont le pouvoir de prendre des décisions qui garantiront que l’alimentation et l’agriculture servent les communautés et la santé, et ne constituent pas simplement un moyen d’enrichir quelques grandes entreprises. La souveraineté alimentaire signifie que nous travaillons ensemble pour assurer la justice économique dans le système alimentaire, un éco-système en bonne santé, des jeunes engagés dans l'alimentation et l'agriculture, ainsi que la génération la plus âgée, en veillant à ce que l'agriculture vise principalement à nourrir les gens (pas les voitures ou les entreprises). ) et qu’il existe un contrôle local sur les terres et les décisions de production.

Protéger l'environnement

Nous dépendons de l'environnement. Les populations rurales et urbaines doivent assumer conjointement la responsabilité de la manière dont elles sont traitées. Les agriculteurs progressistes soucieux de l'environnement sont préoccupés par les problèmes environnementaux, mais la politique agricole actuelle et le type d'économie qu'elle favorise rendent très difficile la modification de nos pratiques agricoles pour beaucoup d'entre nous.

Nous travaillons à des prix équitables pour les aliments que nous produisons afin de ne pas être obligés de «miner notre sol» juste pour rester viables. Nous promouvons des politiques publiques qui favorisent des pratiques agricoles qui conduisent à une durabilité environnementale et financière à long terme.

Renforcer les communautés rurales

La société est renforcée par un équilibre entre les grands centres urbains plus industrialisés et les communautés rurales stables et dynamiques. Pour endiguer le dépeuplement rural actuel et la dépossession des familles agricoles, il faut un engagement renouvelé et des investissements dans les communautés rurales. L’accélération de l’exode des richesses et des populations rurales n’est ni juste ni durable. L'UNF travaille avec des alliés pour créer des stratégies sociales et économiques visant à établir un équilibre juste et sain entre les communautés rurales et urbaines.

Un fier héritage

Les mouvements agricoles progressistes ont été à l'avant-garde des luttes pour la justice sociale et politique dans le passé, y compris la bataille pour Medicare en Saskatchewan (et finalement pour tout le Canada), de meilleurs services éducatifs et sociaux financés par des fonds publics et l'égalité pour les femmes les femmes syndiquées ont mené la campagne pour le vote puis les lois sur les biens matrimoniaux).

Retour au sommet