L'agroécologie est beaucoup plus qu'un ensemble de technologies; c'est un système politique et social, un mode de vie, une forme de résistance contre le contrôle du système alimentaire par les entreprises, et tout simplement le seul moyen de parvenir à la souveraineté alimentaire.

- Ayla Fenton, ancienne vice-présidente jeunesse de la NFU

L'agroécologie est une approche holistique de la production alimentaire qui utilise et crée des connaissances sociales, culturelles, économiques et environnementales pour promouvoir la souveraineté alimentaire, la justice sociale, la durabilité économique et des écosystèmes agricoles sains.

En définitive, l’agroécologie consiste à remettre l’agriculture en harmonie avec l’écologie humaine, y compris notre biologie, notre environnement et nos structures culturelles et politiques.

Dans la lutte contre le contrôle de notre système alimentaire par les entreprises, il existe une opportunité - et un besoin - de faire de l’agroécologie un élément essentiel de la souveraineté alimentaire. La NFU promeut l'agroécologie dans le cadre d'un mouvement cohérent et unifié avec nos alliés du monde entier à La Vía Campesina.

Diagramme d'agroécologie

Agroécologie et changement climatique

Cette vidéo sur l’agroécologie et les changements climatiques a été filmée pendant le Sommet de la recherche et de la recherche en agroécologie 2019, à Ottawa.

Piliers communs en agroécologie

  1. L'agroécologie est un mode de vie, pas seulement un ensemble de technologies ou de pratiques de production, et doit être adaptée aux contextes locaux.
  2. Les pratiques de production devraient être fondées sur des principes écologiques et comprendre que la vie ne peut être marchandisée.
  3. La réduction des intrants achetés à l’extérieur et l’augmentation de l’autosuffisance des exploitations et des communautés permettront une plus grande autonomie des agriculteurs et un renforcement des économies rurales.
  4. Les peuples et les communautés qui nourrissent le monde ont besoin de protéger leurs droits collectifs afin de garantir leur accès et leur contrôle sur les ressources communes (semences, terres, ressources en eau, savoir et culture).
  5. Le partage des connaissances pour les producteurs de produits alimentaires doit être horizontal, entre pairs et intergénérationnel.
  6. Des chaînes de distribution directes et équitables, des relations transparentes et une solidarité entre producteurs et consommateurs sont nécessaires pour remplacer le contrôle des entreprises sur les marchés mondiaux et permettre aux communautés de s'auto-gouverner.
  7. L'agroécologie est politique et nous oblige à transformer les structures de pouvoir dans la société.
  8. La jeunesse et les femmes sont les principales bases sociales de l'évolution de l'agroécologie. Les dynamiques territoriales et sociales doivent permettre le leadership et le contrôle de la terre et des ressources par les femmes et les jeunes.

* Basé sur La Via Campesina Déclaration du Forum international sur l'agroécologie (2015)

En 2015, les NFU Comité du programme international (IPC) a produit une brochure sur l’agroécologie et la souveraineté alimentaire. Les versions anglaise et française sont disponibles (cliquez sur l'image pour télécharger le document PDF).

Restez au courant des problèmes qui touchent les agriculteurs canadiens.
Recevez les dernières nouvelles de l'UNF dans votre boîte aux lettres!
S'abonner
Retour au sommet