Région 5 | Opinion

Éditorial - Le budget néfaste du Manitoba 2021 prend beaucoup plus qu'il ne donne

par Anastasia Fyk et Ian Robson

Le Syndicat national des fermiers du Manitoba considère le budget provincial 2021 comme préjudiciable aux agriculteurs et à ses propres citoyens.

Les allégements fiscaux massifs accordés aux terres agricoles peuvent sembler être une première victoire pour les agriculteurs établis, mais les résultats à long terme feront proliférer un modèle qui coûtera cher à la prochaine génération de tous les agriculteurs et communautés rurales.

Les messages clés sont que si vous êtes riche, vous bénéficiez d'un allégement fiscal, et si vous ne l'êtes pas, vous devez payer de votre poche. Par exemple, le seuil à partir duquel les employeurs commencent à payer la taxe provinciale sur la masse salariale augmentera le 1er janvier de 1.75 million de dollars à 1.5 million de dollars. Certaines sources qualifient les propriétaires fonciers de «gagnants» dans ce budget puisqu'ils paieront 25% moins d'impôts fonciers. Ceux qui perdront en fait sont les élèves et les écoles, car il s’agit d’une perte majeure pour ce secteur du budget dont on n’a toujours pas tenu compte. Cela se traduira également par une augmentation des prix des terrains au lieu de payer la taxe scolaire. Cette situation n'a pas de gagnants.

Un système éducatif mal financé entraîne des enfants mal éduqués. Ceux qui célèbrent leur allégement fiscal aujourd'hui s'en souviendront-ils dans 20 ans, lorsque les enfants dont ils ont abandonné l'éducation deviendront leurs soignants locaux et leurs agents de soutien communautaire? Le financement de notre système d'éducation est sur le point de changer d'orientation et d'accorder d'énormes allégements fiscaux à ceux qui peuvent payer leur part et augmenter le coût de l'éducation pour ceux qui ont des difficultés à occuper des emplois mal rémunérés. L'éducation est le meilleur moyen de sortir de la pauvreté et ce budget encourage une attitude qui ne semble pas croire que tout le monde devrait avoir une bonne éducation.

Les propriétaires de maisons et de terres agricoles recevront une remise de 25% sur les impôts fonciers liés à l'éducation cette année et de 25% de plus l'année prochaine. Les propriétés commerciales et autres pour obtenir une remise de 10% et 10% de plus en 2022. Les agriculteurs se plaignent parce qu'ils ont acheté le quartier, provoquant le dépeuplement, mais ils ont également acheté le terrain évalué qui porte la donné un crédit. Beaucoup comprennent que cela fait partie des affaires et un petit prix à payer pour l'agriculture.

L'agriculture a reçu une augmentation de budget de seulement 2%, ce qui peut être vu dans la tentative de consolider le modèle de prestation de la Société des services agricoles du Manitoba et d'utiliser la technologie numérique en remplacement du service local, ce qui éloigne la MASC cruciale des agriculteurs du Manitoba. Une autre tentative de retirer des poches des agriculteurs, plutôt que de les soutenir, est la situation des éleveurs à bail de terres de la Couronne agricoles qui ont été servis avec une augmentation considérable du taux de location et beaucoup d'incertitude. À une époque d'incertitude environnementale et de nécessité de passer à des pratiques écologiques, le ministre a déclaré que les agriculteurs achèteraient leurs propres conseils d'agronomes privés - certains d'entre eux sont coûteux, et non indépendants, et sont liés à des sociétés d'approvisionnement agricole.

Comment le gouvernement encouragera-t-il plus d'agriculteurs? En tant que plus grand secteur du Manitoba, il y a très peu d'investissements pour maintenir cette industrie prospère et durable. Il y a exponentiellement moins de nouveaux agriculteurs que la génération précédente. Avec des prix astronomiques des terres, le coût de l'équipement et moins de soutien gouvernemental chaque année, l'avenir de l'agriculture et de la vie rurale entraîne un scénario sombre pour la prochaine génération via le budget d'austérité 2021 de notre gouvernement actuel du Manitoba.

Anastasia Fyk ferme à Ethelbert, MB et Ian Robson ferme à Deleau, MB. Tous deux sont membres du conseil d'administration du Syndicat national des cultivateurs et coordonnateurs régionaux pour la région 5 de la NFU, Manitoba.

Retour au sommet