Region 6 | Communiqué de presse

Nouveau rapport – Émissions agricoles de gaz à effet de serre en Saskatchewan

Saskatoon, SK – LaNationale des Fermiers (UNF) a publié aujourd’hui Agricultural Greenhouse Gas Emissions in Saskatchewan : Une évaluation complète. Ce rapport applique la méthodologie rigoureuse des rapports nationaux précédents aux données provinciales fournies par Environnement et Changement climatique Canada (ECCC). Ce rapport, le plus détaillé de sa catégorie, subdivise les émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’agriculture de la Saskatchewan et les changements de carbone dans le sol en 42 catégories afin de mieux comprendre les sources spécifiques d’émissions.

Le graphique ci-dessous donne une idée des détails contenus dans ce rapport de l’UNF.

Le rapport est disponible à l’adresse suivante : https://www.nfu.ca/publications/ag-ghg-emissions-in-sk/.

Les principales conclusions sont les suivantes :

  1. Les émissions totales de GES provenant de l’agriculture de la Saskatchewan et de la production d’intrants agricoles augmentent régulièrement : les émissions ont pratiquement doublé, passant de 11,1 millions de tonnes (Mt) d’équivalent dioxyde de carbone (CO2e) par an en 1990 à 22,0 Mt CO2e par an en 2021.

  2. L’augmentation des émissions dues à la production et à l’utilisation d’engrais azotés est un facteur clé de l’augmentation des émissions globales. Le tonnage d’engrais azoté appliqué annuellement en Saskatchewan a quadruplé depuis 1990.

  3. L’augmentation des émissions dues à l’utilisation de combustibles fossiles contribue également à l’augmentation des émissions totales. Les émissions dues à l’utilisation de carburants agricoles en Saskatchewan ont plus que doublé depuis 1990.

  4. La séquestration du carbone dans le sol en Saskatchewan est élevée mais inférieure aux émissions annuelles, avec une moyenne d’environ 16 Mt CO2e au cours des dernières années.

John Mills, assistant politique de l’UNF, a préparé le rapport. Il a commenté : “L’agriculture varie considérablement d’un bout à l’autre du Canada, de sorte que les données nationales masquent nécessairement certaines nuances régionales. En comprenant d’où proviennent les émissions agricoles dans une province donnée, nous pouvons élaborer des solutions mieux ciblées pour réduire ces émissions. Avec environ 40 % des terres cultivées du Canada et 30 % des émissions agricoles du pays, la Saskatchewan est une province clé qu’il convient d’examiner plus en détail.”

Comme l’indique le rapport : “Pour planifier et mettre en œuvre correctement les nombreux changements nécessaires au sein des exploitations agricoles pour parvenir à réduire les émissions et pour concevoir et financer les programmes gouvernementaux nécessaires pour accélérer et soutenir ces changements au sein des exploitations agricoles, les fermiers et les décideurs politiques doivent comprendre les émissions : nous avons besoin de chiffres détaillés et exhaustifs”. … [However,] des analyses et des graphiques clairs, accessibles et complets font souvent défaut. Ce rapport contribue à combler cette lacune”.

Ce rapport sur les émissions de la Saskatchewan est le premier d’une série de rapports sur les différentes provinces. Un rapport sur les émissions agricoles de l’Ontario et un rapport sur les provinces maritimes sont également prévus cette année. Pour un aperçu de la situation nationale, veuillez consulter notre dernier rapport sur les émissions agricoles au Canada, disponible ici.

-30-

Pour plus d’informations :
John Mills, assistant politique, (778) 721-8383, mills@nfu.ca