CBC: arriéré des commissions du blé et des chemins de fer
Dean Harder, membre de la NFU, parle de la débâcle du transport du grain par la CCB après le guichet unique lors des émissions de Lang et O'Leary. Remarque: le slogan est incorrect, Dean n'a jamais dit que l'arriéré ne se serait pas passé sous la CCB, il a expliqué que la CCB aurait pu gérer le volume plus efficacement. Lire la suite
Selon NFU, les agriculteurs assument des coûts énormes en raison de l'incapacité de Ritz à planifier
(10 mars 2014 - Saskatoon, SK) - Bien que le mouvement du grain ait diminué depuis le début de novembre 2013, le ministre Ritz et le ministre Raitt ont annoncé que les chemins de fer seraient tenus de doubler les volumes de grain actuellement expédiés au moment même où ces entreprises étaient prêtes pour s'équiper de toute façon. Ian McCreary, ancien directeur de la CCB et membre du Syndicat national des cultivateurs (NFU), a demandé «Pourquoi maintenant? Pourquoi attendre quatre mois pour annoncer des mesures concrètes qui auraient pu être prises beaucoup plus tôt? «Les chemins de fer auront quatre semaines pour accélérer le transport d'un total combiné de 1,000,000 100,000 XNUMX tonnes métriques par semaine ou seront pénalisés jusqu'à XNUMX XNUMX dollars par jour pour non-conformité. McCreary décrit les problèmes liés au transport du grain comme un problème global. Lire la suite
Op Ed - L'arriéré de céréales est lié à l'arriéré de la démocratie
Croyez-le ou non, il existe un lien entre l'arriéré du grain des Prairies et la «Loi sur la justice des élections». Alors que les agriculteurs des Prairies attendent anxieusement que l'arriéré dans le transport du grain soit résolu et que des prix couvrent au moins les coûts de production, le ministre Ritz et ses amis continuent de se rencontrer avec dévotion dans le sanctuaire du «libre-muet». Les agriculteurs des Prairies ne peuvent plus se permettre ces idées bizarres de Ritz and Co. Lire la suite
Les producteurs de grains paient le prix de l'échec de la logistique après un guichet unique
<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</span(</span5 février 2014,</spanSaskatoon)</span-Les agriculteurs ne devraient pas s'attendre à ce que les prix augmentent ou que plus de céréales soient transportées de sitôt, car le ministre de l'Agriculture Gerry Ritz ne demande que plus de chiffres, de rapports et de discussions entre les chemins de fer, les compagnies de silos et les sociétés céréalières alors que les coûts pour les agriculteurs augmentent et les prix réservoir en raison de l’effondrement du système de transport du grain du Canada. Lire la suite
Retour au sommet