La NFU envoie les commentaires des ministres de l'agriculture aux fins du prochain cadre stratégique pour l'agriculture
En prévision de la conférence annuelle des ministres de l'Agriculture des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) qui se tiendra à Calgary en juillet, 20-22, 2016, la National Farmers Union (NFU) a envoyé une lettre à chacun des ministres pour lui faire part de ses commentaires cadre stratégique pour l'agriculture. Lire la suite
Budget fédéral - Les recommandations de la NFU
Le budget fédéral sera déposé au Parlement le mois de mars 22, 2016. () a présenté ses recommandations au Comité des finances de la Chambre des communes lors de ses consultations prébudgétaires. La demande du budget: Reconstruire les institutions agricoles en rétablissant les niveaux de financement précédents (au moins) et en renouvelant leur engagement en faveur de l’intérêt public. Lire la suite
Lettre: Audit public des actifs de la Commission canadienne du blé et de leur aliénation dans G3
Version PDF de la lettre de l'honorable Ralph Goodale Chambre des communes Ottawa, Ontario K1A 0A6 Courriel: ralph.goodale@parl.gc.ca Madame la ministre, Madame Goodale, À propos de la vérification publique des actifs de la Commission canadienne du blé et de leur décision de les rendre à G3 que vous étudiez ce qui est arrivé à la Commission canadienne du blé et à ses actifs sous la Lire la suite
La NFU met en garde contre l'effet du projet de loi C-48 sur les licences des provenderies et les propositions de classes de blé à faible teneur en protéines
(7 mai 2015) - Projet de loi C-48,</spanLoi modifiant la Loi sur les grains du Canada</span, introduite le 9 décembre 2014, apporterait des changements importants au fonctionnement de la Commission canadienne des grains (CCG), modifierait le mandat de la CCG et éliminerait l'obligation de la CCG de faire rapport au Parlement chaque année. Lire la suite
La NFU déçue que la Cour suprême n'entende pas le recours collectif de la CCB
(</span10 avril 2015, Saskatoon</span) - Le Syndicat national des fermiers (NFU) est déçu que la Cour suprême du Canada ait refusé d'entendre le recours collectif des agriculteurs découlant du démantèlement par le gouvernement Harper de la Commission canadienne du blé (CCB) à guichet unique. Si l'affaire avait été poursuivie, la Cour suprême aurait été en mesure de déterminer si les droits de propriété de la common law s'appliquent aux intérêts collectifs sur la propriété, à savoir les actifs payés par les agriculteurs et la valeur ajoutée à la suite de leur gestion et de la direction de la CCB. La question centrale de l'affaire était la suivante: «Le gouvernement fédéral a-t-il illégalement exproprié un droit de propriété des producteurs de grains de la CCB en adoptant la</spanLoi sur la liberté de commercialisation pour les producteurs de grains</span en 2011?" Le recours collectif a également affirmé qu'en démantelant la CCB à guichet unique, le gouvernement a injustement rompu sa confiance et interféré dans les relations économiques des agriculteurs. Lire la suite
La privatisation secrète des actifs de la CCB aidera le gouvernement et les sociétés céréalières - pas les agriculteurs, selon la NFU
<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</span(23 octobre 2014, Saskatoon)</span - La privatisation des actifs physiques de la CCB est semée d'embûches, selon une analyse de la National Farmers Union (NFU). Le secret entoure l'accord imminent: la FNA, qui recherche des investisseurs, a accepté des conditions de non-divulgation; Le ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, a omis toute information financière du dépôt public du rapport annuel de la CCB; et la CCB ne révèle pas les critères qu'elle utilise pour évaluer les soumissions concurrentes. «La responsabilité publique a été démantelée avec le guichet unique», a déclaré Jan Slomp, président de la NFU. «Lors de l'élaboration de la soi-disant loi sur la liberté du marketing, le gouvernement a ajouté un libellé permettant au ministre de garder le public dans l'ignorance. Lire la suite
Votez avec votre dollar alimentaire, exhorte la vice-présidente de NFU Femmes
<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</span(10 juin 2014 - Saskatoon, SK) -</spanLes mangeurs (consommateurs) ont le pouvoir d'aider les agriculteurs à couvrir les coûts de production et à gagner un revenu décent. Chaque personne peut «voter» avec son dollar alimentaire en achetant aux producteurs locaux sur les marchés fermiers, par le biais de l'agriculture soutenue par la communauté ou des ventes directes aux agriculteurs. Tel était le message de Marcella Pedersen de Cut Knife, SK, vice-présidente des femmes du Syndicat national des cultivateurs (NFU), qui a rencontré récemment des membres de la NFU de l'Ontario à London, Orangeville, Kingston, Renfrew et Ottawa. Pedersen a déclaré: «Les gens comprennent les concepts de sécurité alimentaire et de sécurité alimentaire, mais peu comprennent les principes de la souveraineté alimentaire. La souveraineté alimentaire repose sur la prise de décision locale - les agriculteurs décident de ce qu'ils veulent cultiver et les consommateurs décident de ce qu'ils veulent manger et à qui ils veulent l'acheter. Lire la suite
Selon NFU, les agriculteurs assument des coûts énormes en raison de l'incapacité de Ritz à planifier
(10 mars 2014 - Saskatoon, SK) - Bien que le mouvement du grain ait diminué depuis le début de novembre 2013, le ministre Ritz et le ministre Raitt ont annoncé que les chemins de fer seraient tenus de doubler les volumes de grain actuellement expédiés au moment même où ces entreprises étaient prêtes pour s'équiper de toute façon. Ian McCreary, ancien directeur de la CCB et membre du Syndicat national des cultivateurs (NFU), a demandé «Pourquoi maintenant? Pourquoi attendre quatre mois pour annoncer des mesures concrètes qui auraient pu être prises beaucoup plus tôt? «Les chemins de fer auront quatre semaines pour accélérer le transport d'un total combiné de 1,000,000 100,000 XNUMX tonnes métriques par semaine ou seront pénalisés jusqu'à XNUMX XNUMX dollars par jour pour non-conformité. McCreary décrit les problèmes liés au transport du grain comme un problème global. Lire la suite
Op Ed - L'arriéré de céréales est lié à l'arriéré de la démocratie
Croyez-le ou non, il existe un lien entre l'arriéré du grain des Prairies et la «Loi sur la justice des élections». Alors que les agriculteurs des Prairies attendent anxieusement que l'arriéré dans le transport du grain soit résolu et que des prix couvrent au moins les coûts de production, le ministre Ritz et ses amis continuent de se rencontrer avec dévotion dans le sanctuaire du «libre-muet». Les agriculteurs des Prairies ne peuvent plus se permettre ces idées bizarres de Ritz and Co. Lire la suite
Retour au sommet