Le PTP ouvre la voie à l'élimination progressive des produits laitiers canadiens d'ici un an, et Harper met les contribuables sur le crochet pour couvrir les coûts, déclare le NFU
<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</span(5 octobre 2015)</span - Le Syndicat national des agriculteurs (NFU) dénonce le Partenariat transpacifique (TPP), qui nuirait gravement aux secteurs de la gestion de l'offre du Canada - produits laitiers, poulet, dinde et œufs - et offrirait des gains illusoires de marché pour d'autres secteurs agricoles tels que le bœuf, le porc et les céréales et oléagineux. Aujourd'hui, tous les agriculteurs soumis à la gestion de l'offre gagnent leur vie sur le marché, mais le PTP les empêchera de servir pleinement les consommateurs canadiens. L'indemnisation promise par le gouvernement aux producteurs laitiers pour leurs pertes sera à la charge du contribuable. Les 11 autres pays du PTP bénéficieraient d'un accès en franchise de droits à 3.25% du marché laitier canadien actuel, 2.3% pour les œufs, 2.1% pour le poulet, 1.5% pour la dinde et XNUMX% pour les œufs d'incubation de poulets de chair. Lire la suite
Le TPP pourrait être la dernière paille pour le secteur laitier, selon le NFU
<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</span(30 septembre 2015) -</span Malgré le refus du ministre du Commerce Fast de rapporter dans les médias qu'il a offert dix pour cent de l'approvisionnement en lait du Canada aux États-Unis au cours des négociations du Partenariat transpacifique (PTP) de cette semaine, le Syndicat national des agriculteurs (NFU) demeure préoccupé. Au cours des négociations de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'UE, le gouvernement fédéral a promis publiquement de protéger notre système de gestion de l'offre, tandis qu'à huis clos, il a donné à l'Union européenne cinq pour cent supplémentaires de notre marché de fromage haut de gamme. Les producteurs et transformateurs laitiers canadiens perdront au total XNUMX% de notre marché du fromage au profit de l'Europe si l'AECG est ratifié. "Le gouvernement Harper est hypocrite - défendant verbalement la gestion de l'offre tout en faisant en réalité la mort par mille coupes", a déclaré Jan Slomp, président de la NFU. Lire la suite
UNF Présentation au Comité sénatorial sur les priorités d'accès au marché international
<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</spanPrésentation de l'Union nationale des fermiers au Comité sénatorial de l'agriculture et des forêts</span<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</spanÉtude sur les priorités d'accès au marché international concernant le secteur agricole et agroalimentaire canadien</span <strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</spanPrésentation du 2 juin 2015</spanversion PDF Lire la transcription officielle de la réunion du Comité du Sénat avec témoin de Terry Boehm L'Union nationale des fermiers (UNF) est une organisation nationale bénévole, non partisane et avec adhésion directe, Lire la suite
Mémoire de l'UNF à l'étude du Sénat sur les priorités d'accès aux marchés internationaux
La NFU est convaincue que les relations internationales doivent être fondées sur le respect mutuel de l'ensemble de la société, que les échanges commerciaux peuvent se faire de manière équitable sans détruire les institutions culturelles et économiques que les gens ont construites, et que la démocratie signifie que les citoyens ont réellement leur mot à dire dans les choix économiques. qui affectent leurs vies. Nous demandons instamment au gouvernement fédéral d’élaborer une politique nationale de l’alimentation et de l’agriculture qui tienne compte de ces valeurs au lieu de s’efforcer de resserrer le contrôle de plus en plus strict des sociétés dans le cadre des ALE. Lire la suite
Les idées du Conference Board du Canada pour changer la gestion de l'offre sont mal conçues et intéressées
Le Conference Board du Canada (CBoC) adopte le mantra selon lequel «toute croissance est bonne». Leur plan pour changer la gestion de l'offre pour la croissance est une prescription pour affaiblir, sinon éliminer, les trois piliers de la gestion de l'offre pour la production laitière au Canada - contrôle de la production, tarifs d'importation et prix du coût de production pour les agriculteurs - afin de produire plus de lait. , baisser son prix et augmenter ses exportations. Lire la suite
Impacts agricoles du CETA
Mémoire présenté au Comité permanent de l'agriculture et de l'agroalimentaire de la Chambre des communes concernant les répercussions agricoles de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenneVersion PDF 5 décembre 2014 Accord économique et commercial global de l'Union (AECG). La NFU est une organisation démocratique non partisane à l'échelle nationale composée de milliers de familles d'agriculteurs à travers le Canada qui produisent une grande variété de produits, notamment des céréales et des oléagineux, du bétail, des produits laitiers, des fruits et des légumes. La NFU a été fondée en 1969. Notre mandat est de travailler pour des politiques conçues pour: Lire la suite
Mémoire des organisations de l'Île-du-Prince-Édouard sur l'AECG
Nous croyons que le commerce avec les autres provinces et pays est essentiel à l'économie de l'Île-du-Prince-Édouard. Cependant, la manière dont le commerce est organisé et les règles qui lui sont appliquées déterminent non seulement les bénéficiaires du commerce, mais également le rôle que les politiques publiques peuvent jouer pour assurer le partage le plus large possible de ces avantages. Lire la suite
Protocole de vente légale de lait frais non pasteurisé dans le cadre du système de gestion de l'offre
Décembre 2012L'Union Nationale des Agriculteurs (UNF) est une organisation agricole nationale non partisane à adhésion directe. Fondée à 1969 et dont les racines remontent à plus d'un siècle, la NFU représente des milliers de familles d'agriculteurs d'un océan à l'autre. Dans le cadre de son processus démocratique à la base, la NFU œuvre à l’élaboration de politiques économiques et sociales qui permettront aux exploitations familiales de rester le principal producteur de produits alimentaires au Canada. Lire la suite
Lettre de l'UNF concernant la stratégie nationale sur la santé des animaux d'élevage
Dans son rapport annuel 2007-2008, la Coalition canadienne de la santé animale (ACPS) déclare: «75% des maladies émergentes chez l'homme sont d'origine zoonotique» et reconnaît que les conséquences de la «santé animale» ne peuvent être strictement limitées à l'élevage. Lire la suite
Retour au sommet