National | Des lettres

La crise du revenu agricole et la crise du COVID 19

Les agriculteurs canadiens ont traversé et lutté pour survivre à la crise prolongée du revenu agricole qui a vu l'essentiel de la valeur de leurs produits agricoles capté par d'autres dans le système alimentaire. Depuis 1985, les fermes canadiennes ont produit pour plus de 1.5 billion de dollars de denrées alimentaires, d'aliments pour animaux et de fibres, mais n'ont conservé que 5% de cette valeur pour subvenir aux besoins de leur famille. Le reste a été capturé par des sociétés d'intrants, des banques, des chemins de fer et d'autres fournisseurs de biens et services. Les agriculteurs sont des preneurs de prix lorsqu'ils achètent des intrants et lors de la vente de leur production, et portent la charge sur presque tous les risques du système alimentaire. Dans ces conditions, beaucoup ont quitté l'agriculture et moins de jeunes sont devenus agriculteurs. Résultat, nous avons moins d'agriculteurs que jamais, l'âge moyen grimpe à près de 60 ans et une minorité de jeunes agriculteurs.

Aujourd'hui, notre petite population d'agriculteurs reste confrontée à une autre menace très immédiate: la pandémie de COVID 19. Personne n'est immunisé contre cette nouvelle maladie, et la maladie frappe plus durement les personnes âgées, en particulier celles dont les poumons sont affectés par l'exposition à des polluants tels que les fumées de diesel et des irritants comme la poussière de céréales.

COVID 19 est une menace directe pour la santé des agriculteurs du Canada, dont beaucoup sont dans la tranche démographique à haut risque. La pandémie présente également aux agriculteurs des défis logistiques et économiques, car la société canadienne prend des mesures sans précédent mais nécessaires pour ralentir la propagation du COVID 19. Dans nos fermes, nous devons ajuster notre façon de travailler pour protéger notre propre santé et celle de nos travailleurs . La pandémie affecte nos marchés en modifiant les modèles de demande, les prix et l'accès. Cela affecte nos familles alors que les ménages pratiquent l'éloignement social, que les enfants rentrent de l'école et que la vie communautaire passe sur des canaux distants.

Quand nous regardons autour du monde, nous pouvons apprécier notre chance de ne pas être parmi les premiers pays touchés, ainsi nous pouvons apprendre de l'expérience des autres. Le Canada est également capable et disposé à donner la priorité à la santé en fournissant un soutien financier aux personnes touchées par la perturbation économique de la pandémie. La solidarité sociale dont font preuve les Canadiens est une véritable force dont nous pouvons être fiers et sur lesquels nous pouvons bâtir lorsque nous entrons dans la phase de rétablissement.

Aujourd'hui, nous avons besoin de programmes d'urgence spécifiques pour aider les familles d'agriculteurs qui font face aux perturbations causées par les mesures de distanciation sociale, à la maladie dans d'autres parties du système alimentaire, et pour les aider à survivre et à se rétablir si les agriculteurs eux-mêmes tombent malades avec COVID 19 . - Nous avons besoin de programmes qui répondent aux besoins des agriculteurs - en tant que personnes à risque de maladie, dont le lieu de travail est aussi leur maison et donc s’occupent des autres, et dont le travail est vital pour l’approvisionnement alimentaire du Canada et les relations commerciales extérieures.

Le soutien d'urgence du Canada aux agriculteurs doit comprendre des mesures pour:

PRÉVENTION DES MALADIES

  • Conseils pour des pratiques de travail sécuritaires en cas de distanciation sociale impossible en raison de la conception de l'équipement et de la configuration de l'espace de travail
  • Un soutien pour l'achat de fournitures et d'EPI est nécessaire pour prévenir l'infection des membres de la famille et des travailleurs salariés
  • Accès gratuit au meilleur service Internet disponible avec des données illimitées pour répondre aux besoins sociaux et commerciaux avec un contact en face à face réduit

INDEMNISATION DES COÛTS ET DES PERTES dus à des INTERRUPTIONS DE COVID 19 au niveau de la ferme

  • Soutien à la garde d'enfants et / ou soutien aux travailleurs agricoles embauchés pour remplacer le travail des parents afin de permettre aux familles avec des enfants d'âge scolaire de les prendre en charge en toute sécurité à la maison
  • Remplacement de revenu pour les agriculteurs dont l'emploi hors ferme et / ou l'entreprise agricole sont touchés par l'urgence

SOUTIEN AUX AGRICULTEURS DEVENUS MALADES

  • Processus pour informer les prestataires de soins de santé en cas de maladie d'un agriculteur afin que les soins nécessaires puissent être prodigués, en particulier si la personne vit seule
  • Soutien financier pour permettre aux agriculteurs d'embaucher des personnes qualifiées pour faire le travail agricole pendant la maladie et le rétablissement
  • Soutien financier pour permettre aux familles d'agriculteurs d'accéder aux services pour livrer de la nourriture, des médicaments, etc. à la ferme, pendant la mise en quarantaine
  • Aide pour aider les agriculteurs à trouver des travailleurs qualifiés, en particulier pour les opérations spécialisées et les travaux qui nécessitent un personnel hautement qualifié

INDEMNISATION DES PERTES PROVENANT DE LA PERTURBATION DE LA LOGISTIQUE ET DES MARCHÉS

Les perturbations affectant le transport, les usines de transformation, les installations de stockage et le système de manutention des céréales réduiront les prix que les agriculteurs reçoivent et augmenteront les coûts qu'ils devront couvrir. Il ne suffira pas de simplement retarder le paiement du prêt en allongeant les délais. Des acteurs plus puissants du système alimentaire pourront se décharger des coûts sur les agriculteurs et / ou inciter les agriculteurs à vendre à des prix inférieurs. Cette relation inégale doit être compensée par des mesures telles qu'un revenu de base garanti et un prix plancher établi pour les produits de base afin de garantir que les coûts de production des agriculteurs soient couverts pendant la crise.

Les 193,000 19 familles d'agriculteurs du Canada sont un trésor national irremplaçable. Chaque agriculteur, comme une graine, porte les connaissances et la culture qui lui ont été transmises par les générations précédentes, ainsi qu'une vie de son propre apprentissage et de sa propre expérience, et la promesse d'un avenir où l'agriculture sera pratiquée et développée par les enfants et les jeunes d'aujourd'hui qui relèvera les défis de la production de denrées alimentaires, d'aliments pour animaux et de fibres de notre société à l'avenir. Aujourd'hui, assurons-nous que notre population agricole actuelle a ce dont elle a besoin pour traverser la crise du COVID XNUMX et continuer à bâtir un système alimentaire encore plus solide dans les années à venir.

Ce message a été envoyé à Agriculture et Agroalimentaire Canada le 8 avril 2020. Téléchargez la version PDF de la lettre ici.