Région 7 | Communiqué de presse

Le principe du «pollueur payeur» est en jeu alors que la Cour suprême entend l'appel de Redwater

Red Deer, AB— Le mois de février, la Cour suprême du Canada, 15, 2018, entendra l'affaire, Orphan Well Association, et al. Grant Thornton Limited, et al., également connu sous le nom d'Appel Redwater. L’affaire concerne le syndic de faillite d’une société pétrolière, Redwater Energy Corp., qui a déclaré que les anciens puits de Redwater, non productifs et orphelins, permettaient d’accroître les rendements pour les créanciers en évitant d’engager des coûts d’abandon. L'abandon implique de bien sceller les puits et de remettre en état les terres où ils se trouvent. Le syndic, Grant Thornton Limited, a ignoré les ordonnances d'abandon et de remise en état de l'Alberta Energy Regulator, faisant valoir que la Loi fédérale sur la faillite et l'insolvabilité prenait le pas sur la réglementation environnementale de l'Alberta. La Cour du Banc de la Reine de l'Alberta a donné raison à Grant Thornton.

L'Alberta Energy Regulator en appelle de la décision devant la Cour suprême du Canada. La décision de la Cour de l'Alberta pourrait inciter les entreprises à recourir à la faillite pour se soustraire à la responsabilité des dommages environnementaux causés par leurs activités si elles restaient en suspens. Le coût de la gestion des puits orphelins et des autres activités des sociétés de ressources disparues serait ensuite supporté par le public, les propriétaires terriens et les générations futures.

L'Union Nationale des Fermiers a déposé un affidavit à l'appui de l'Action Surface Rights 'Alliance (ASRA), intervenant au nom des agriculteurs dans le cas de l'appel de Redwater. Dans son mémoire, l'ASRA déclare: «Une loi exigeant l'abandon est en place pour protéger la terre et les personnes qui y vivent. Cette terre qui n'appartient à aucune des parties prenantes d'un débiteur. La loi exigeant la remise en état et la remise en état des terres est là pour servir les intérêts des propriétaires fonciers individuels, et son application ne devrait pas être soumise aux caprices d'un séquestre ou d'un syndic.

«Nous sommes très préoccupés par les conséquences de cette affaire car, en tant qu'agriculteurs, nous ne pouvons pas refuser l'accès à une société pétrolière si elle décide de forer pour les minéraux situés sous nos terres», a déclaré Doug Scott. UNF Coordonnateur régional pour l'Alberta. «Si les banques et les sociétés de financement réussissent, les sociétés pétrolières seront en mesure de s’éloigner des dégâts qu’elles causent et nous aurons du sol contaminé, des mauvaises herbes, des liquides renversés et des sols improductifs et endommagés de façon permanente.»

« Le UNF se fait entendre sur les impacts des activités des sociétés pétrolières sur les terres agricoles et sur les moyens de subsistance des agriculteurs depuis de nombreuses années », a déclaré Glenn Norman, UNF Membre du conseil d’administration de la région 7 (Alberta). «Ce cas est d’une importance vitale pour les agriculteurs du Canada. Nous soutenons les efforts de tous ceux qui œuvrent pour le respect du principe du pollueur-payeur à la Cour suprême. Nous sommes reconnaissants que l'ASRA ait accepté de s'impliquer et de défendre les intérêts des agriculteurs. ”

«Au lieu de laisser les sociétés de ressources extraire tout ce qu'elles peuvent, puis de s'en aller si et lorsque les coûts dépassent les rendements, les sociétés qui exercent des activités non agricoles sur des terres agricoles devraient être tenues de constituer une caution pour couvrir les coûts de remise en état. leurs baux », a déclaré Jan Slomp, UNF 1st Vice-président (politique). «Cela devrait être une exigence légale dans toutes les provinces afin que le propriétaire ne se retrouve pas avec des dépenses en sol pollué et des frais de nettoyage.»

- 30 -

Pour en savoir plus :
Glenn Norman, UNF Région 7 (Alberta) Membre du conseil: (403) 227-2253
Doug Scott, UNF Coordonnateur de la région 7 (Alberta): (780) 358-2376 ou (780) 650-1336
Jan Slomp, UNF Vice-président (politique) de 1st: (250) 898-8223 ou (403) 704-4364

Informations sur le cas de la Cour suprême: Affaire #37627 Orphan Well Association, et al. Grant Thornton Limited, et al.

Écouter l'audience via webcast.

Retour au sommet