Politique: 2012

<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</span<em<span class="nfu nfu-angle-double-right"</spanLes coopératives: un exercice de démocratie</span</strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</span<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</span—Par Marion Studhalter (15 ans), Blyth, Ontario</spanNos modes de vie modernes exigent plus de droits et de liberté d'expression. Au Canada en particulier, nous entendons à plusieurs reprises parler de nos droits en tant que citoyens d’avoir la liberté d’expression et le droit de prendre des décisions. La démocratie repose sur le principe que tout le monde a le droit de représenter son idée au gouvernement. Nous avons tendance à appeler cela «la pratique de nos droits démocratiques». La logique selon laquelle nous avons notre mot à dire dans la façon dont les choses sont gérées a été adoptée pour s’appliquer aux besoins de base quotidiens et aux services des personnes. Les coopératives exercent la démocratie. Ils reflètent nos droits en tant qu'individus et fonctionnent de manière similaire à la démocratie dans les systèmes gouvernementaux. Lire la suite

En solidarité avec les agriculteurs familiaux et les paysans du monde entier, la NFU plaide pour un système alimentaire fondé sur les principes de la souveraineté alimentaire. La souveraineté alimentaire reconnaît la place centrale que les aliments occupent dans nos vies et l’importance des citoyens de leurs propres communautés d’exercer un contrôle démocratique sur les décisions prises en matière de provenance des aliments et de production. Lire la suite

<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</spanPrésentation du Syndicat national des agriculteurs du Canada au Rapporteur spécial sur le droit à l'alimentation, M. Olivier De Schutter, Mission</span<strong<span class="nfu nfu-angle-double-right"</spanau Canada, mai 2012 *</span* Remarque: pour visualiser le rapport complet avec graphiques, veuillez télécharger la version PDF ici. Le Syndicat national des cultivateurs (UNF) est une organisation agricole nationale non partisane et à adhésion directe volontaire. Fondée à 1969 et dont les racines remontent à plus d'un siècle, la NFU représente des milliers de familles d'agriculteurs d'un océan à l'autre. La NFU œuvre à l’élaboration de politiques économiques et sociales qui maintiendront les fermes familiales de petite et moyenne taille en tant que principaux producteurs d’aliments au Canada. Lire la suite

Les agriculteurs familiaux sont attachés à un système alimentaire qui fournit des aliments sains et sûrs aux habitants de ce pays et de l’étranger. La NFU soutient le commerce des produits agricoles, dans la mesure où il s’agit d’un commerce équitable - un commerce qui contribue aux moyens de subsistance des exploitations familiales du Canada et de nos partenaires commerciaux du monde entier, et qui garantit à chaque pays la capacité de se nourrir et de se démocratiser. les décisions qui soutiennent la durabilité économique, sociale et écologique à long terme en ce qui concerne leurs systèmes alimentaires respectifs. Lire la suite

La NFU se réjouit de cette occasion de fournir des informations à M. Olivier De Schutter, rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation, à l’appui de sa mission au Canada. Notre rapport se concentrera sur le point de vue de l'UNF sur l'organisation des chaînes alimentaires et son impact sur le droit à l'alimentation et sur la gouvernance des politiques et programmes ayant un impact sur le droit à l'alimentation. Lire la suite

Le Syndicat national des cultivateurs (NFU) se réjouit de pouvoir réagir aux modifications proposées à la Loi sur les grains du Canada qui toucheraient la Commission canadienne des grains et, en définitive, les producteurs de grains. La Commission canadienne des grains (CCG) célèbre cette année son 100th anniversaire avec la Loi sur les grains du Canada. La CCG a été une institution extrêmement importante pour les producteurs de grains du Canada tout au long de cette période. Son importance n’a pas diminué pour le moment et il n’ya aucune raison de penser que cela changerait à l’avenir, sauf bien sûr si des modifications sont apportées qui détruisent la raison de son existence. Il existe un risque très réel si les modifications envisagées sont appliquées. Lire la suite

Retour au sommet