World’s largest blueberry exporter – benefits beyond the GDP

(le français suit)
 
(Fredericton, NB, April 26, 2016 ) – The National Farmers Union in New Brunswick appreciates the government’s commitment to growing the wild blueberry sector.  NB is well positioned for this role we have land, the climate and the people to become the global leader in wild blueberry production and exports.  Further cooperation between government departments, farmers and processors will be essential in this success. 
 
The recent Crown Land allocation through a request for proposals was the most transparent, fair and timely process yet.  The NFU-NB is glad to hear that more land will be made available through a similar process next fall, bringing the government closer to their target in the 2013-18 Wild Blueberry Sector Strategy of making 5600 acres of Crown Land available to producers. 
 
A group of farmers in Northeast NB has put forth an application to create a Regional Wild Blueberry Marketing board under the Natural Products Act.  Over half of the province’s wild blueberry producers reside in the Northeast of the province and face unique access to market challenges due to their geographic location.  Farmers consistently make less per pound of fresh berries than their counterparts in Quebec.   
 
A resolution in favour of a Regional Marketing board for wild blueberry production was passed by the general membership at the NFU-NB’s annual general meeting last month in Shediac.  Orderly marketing is a cornerstone of NFU policy and we support this producer-led initiative that will allow farmers obtain a fair share of the market price through single desk selling, equality of delivery opportunity between producers, pooling of returns and costs among producers, and the elimination of manipulation, speculation and waste.  
 
-  30   -
 
The National Farmers Union in NB is one of two general farm organizations representing New Brunswick farm families in all agricultural commodities.  NFU members believe that the problems facing farmers are common problems, and that farmers producing diverse products must work together to advance effective solutions. The NFU works toward the development of economic and social policies that will maintain the family farm as the primary food-producing unit.
 
Contact:
Ted Wiggans, NFU-NB President (506) 344-3610
Amanda Wildeman, Executive director (506) 260-0087
​------------------------------------------------------------------------------------​
 
Communiqué de presse
 
Pour publication immédiate                                                                                              
 
Mardi, le 26 avril, 2016
 
Le plus grand exportateur de bleuets au monde -- des retombées au delà du PIB
 
(Fredericton, N.-B.) – L'Union nationale des fermiers au Nouveau-Brunswick apprécie l'engagement du gouvernement de faire croitre le secteur du bleuet sauvage. La province est bien placée pour ce rôle ; nous avons les terres, le climat et les gens pour devenir un leader mondial dans la production et l'exportation de bleuets sauvages. Une plus grande coopération entre les ministères du gouvernement, les fermiers et les transformateurs sera essentielle dans ce succès.
 
L'allocation récente des terres publiques par l'entremise d'une demande de propositions fut le processus le plus transparent, équitable et ponctuel jusqu'à présent. L'UNF-NB est heureuse d'apprendre que plus de terres seront mises en disponibilité par l'entremise d'un processus similaire l'automne prochain, ce qui va amener le gouvernement plus près de sa cible de la Stratégie 2013-18 pour le secteur du bleuet sauvage, qui était de rendre 5600 acres de terres publiques (couronne) disponibles aux producteurs.
 
Un groupe de fermiers du Nord-Est du Nouveau-Brunswick a soumis une demande pour créer un Office régional de commercialisation du bleuet sauvage sous l'égide de la Loi sur les produits naturels. Plus de la moitié des producteurs de bleuets sauvages de la province demeurent dans le Nord-Est et font face à des défis uniques en matière d'accès aux marchés à cause de leur situation géographique. Les fermiers reçoivent constamment moins la livre pour leurs bleuets frais que leurs homologues du Québec.
 
Une résolution en faveur d'un Office régional de commercialisation pour la production du bleuet sauvage fut adoptée par l'ensemble des membres présents à l'Assemblée générale annuelle de l'UNF-NB le mois dernier à Shédiac. La commercialisation ordonnée est une pierre angulaire de la politique de l'UNF et nous appuyons cette initiative menée par les producteurs qui va permettre aux fermiers d'obtenir une partie équitable du prix du marché, grâce à un guichet de vente unique, à une égalité d'opportunité de livraison entre producteurs, à la mise en commun des revenus et des coûts entre producteurs, ainsi que l'élimination de la manipulation, de la spéculation et du gaspillage.  
-  30  -
 
L'UNF-NB est un des deux organismes agricoles généraux agrées qui représente les familles fermières dans toutes les denrées agricoles. Les membres de l'UNF croient que les problèmes auxquels font face les agriculteurs sont des problèmes communs et que les fermiers qui produisent divers produits doivent travailler ensemble pour l'avancement de solutions efficaces. L'UNF travaille pour le développement de politiques économiques et sociales qui vont garder la ferme familiale comme unité primaire de production des aliments.
 
Contact :
Ted Wiggans, président, UNF-NB (506) 344-3610
Amanda Wildeman, directrice générale, UNF-NB (506) 260-0087