Est-ce que le gouvernement du Nouveau-Brunswick va tenir sa promesse d'établir une stratégie sur l'alimentation locale?

( lundi, le 27 avril, 2015) - L'Union nationale des fermiers au Nouveau-Brunswick demande au gouvernement Gallant de respecter sa promesse électorale de « Mettre en oeuvre une stratégie sur les aliments et les breuvages locaux afin d'aider les producteurs et les éleveurs locaux à développer leurs produits et les amener au marché[…] » en adoptant le projet de loi 11, Loi sur la sécurité alimentaire locale, lors de sa deuxième lecture ce jeudi, le 30 avril.
 
Pour les fermiers, une législation qui protège et fait la promotion de l'industrie est essentielle pour la croissance de celle-ci. Au Nouveau-Brunswick, l'emploi en milieu rural est essentiel à la survie de notre province. Pour tous les Néo-Brunswickois, avoir un accès fiable à des aliments sains, produits selon les normes les plus élevées dans le monde en matière de salubrité des aliments, est crucial pour notre santé et notre bien-être.
 
Faire avancer le Nouveau-Brunswick à ce niveau-là exige plus que de réduire un budget. Promouvoir notre économie de l'alimentation locale va créer des emplois, va permettre à de petites entreprises de démarrer, de s'agrandir et de s'épanouir, ce qui va mener à une industrie plus grande et à un PIB plus élevé, ainsi qu'à plus de d'impôts sur le revenu et sur les entreprises. En mars 2015, le taux de chômage moyen au Nouveau-Brunswick était de 10,1 %, et le Nord-Est accusait un taux de chômage de 20,3 %. Afin de sauvegarder nos communautés rurales, l'agriculture est une solution efficace pour stimuler les emplois en milieu rural.
 
Lors du débat de ce projet de loi la semaine dernière, le Ministre Rick Doucet a demandé que le projet de loi 11 soit rejeté... « parce que la recherche doit précéder la législation ». Ce projet de loi prévoit la mise sur pied d'un Conseil consultatif, ainsi qu'une évaluation de l'alimentation locale. La stratégie et les cibles doivent être mises en œuvre selon les constatations de l'évaluation.
 
L'UNF-NB demande à tous les Néo-Brunswickois, unis par notre besoin commun de nourriture, de se lever debout et demander au gouvernement d'appuyer la Loi sur la sécurité alimentaire locale.
 
​Joignez nous le 30 avril à 14h30 pour la fin du débat et le vote à l'Assemblée législative.  ​
 
Vous pouvez signer notre pétition en ligne Support NB’s Local Food Security Actà change.org. Vous pouvez également téléphoner ou envoyer un courriel à votre député cette semaine pour exprimer votre désir d'avoir un accès durant toute l'année à des aliments produits et transformés au Nouveau-Brunswick
 
-          30    -
 
Contacte : 
Amanda Wildeman, Directrice générale, UNF-NB, (506) 260-0087 ou info@nfunb.org
Ted Wiggans, Président, UNF-NB, (506) 366-3410